On pense facilement qu’il faut être très riche pour voyager et faire un tour du monde. Après de nombreuses discussions avec des voyageurs, le budget « classique » pour un tel voyage est de 10 à 20 k€ par an et par personne. Il peut être inférieur si on ne fait que des pays type Asie du sud-est, Amérique du sud (certains seraient descendus vers 6 ou 7 k€), ou supérieur avec des destinations comme l’Australie ou les États-Unis ou avec des activités chères type parachutisme, plongée, etc.

De mon côté, je suis parti sur un budget large d’environ 2 fois 20 k€ qui représente une somme conséquente mais adaptée puisque je vais avoir des pays avec des coûts de vie correspondants aux deux cas et qui devrait me permettre d’absorber toute dépense imprévue et pas mal d’extras, j’espère.

Principaux postes

  • Avion

Vu mon parcours et la durée du voyage, je compte prendre un billet tour du monde pour un an et des billets standard pour le reste. Le billet tour du monde inclue la traversée du Pacifique avec l’île de Pâques (localement nommée Hanga Roa) qui est la partie la plus rentable du billet. Pour le Moyen-Orient et les Amériques, je me débrouillerais en terrestre ou en extra. Cela devrait représenter environ 3500€ pour la première année et 500-1000€ pour les trajets hors forfait. On peut préciser que le passage par l’île de Pâques est lourd (~800€) mais raisonnable si on regarde le prix des billets pris séparément.

  • Visas

Poste difficilement compressible. A savoir, il est souvent moins cher et plus rapide de demander son visa en cours de voyage et non depuis la France.

  • Équipement

Suivant que vous êtes déjà un grand voyageur ou non, vous aurez plus ou moins de matériel à prévoir. Rappel notable, faire en sorte d’avoir le sac le plus léger possible. Voir un futur post équipement.

  • Carte bancaire

2 cartes sont recommandées. J’ai opté pour une Visa Premier et une American Express.
Petite synthèse du choix de carte bancaire en tableau [format Excel].

  • Assurance voyages

Les assurances des cartes bancaires disposent d’une couverture jusqu’à trois mois après avoir quitté son pays et excluent nombres d’activités dites dangereuses.
Des assurances « tour du monde » sont disponibles et incluent les services classiques de rapatriement, aiguillage vers un médecin/hôpital compétent, etc.
Idem, synthèse en tableau. [format Excel], inspiré d’un autre blog tourdumonde

  • Logement

Un point où j’espère faire un peu baisser les coûts de voyage est le logement en testant le couch-surfing. C’est aussi un bon moyen à mon sens de « rentrer » dans le voyage et le partager.
Pour les autres logements, cela signifie qu’il faudra pointer à la section low cost/cheap des guides pour choisir où dormir et même voir autour des adresses de ces guides (car être dans un guide, ca peut faire prendre la grosse tête et enfler les prix). Les auberges de jeunesse seront à privilégier.
Au final suivant les cas, la soirée peut aussi bien être l’occasion de super rencontre avec des locaux ou d’autres voyageurs ou l’horreur de la soirée cafard. Donc pensez-bien à visiter votre chambre lorsque vous avez un doute sur la qualité de l’établissement, mais préparez-vous à un confort rudimentaire.

  • Transports locaux

aucune facilité particulière.
Certains pays disposent de formule Railpass (ex: Japon), mais les contraintes « tour du monde » comme un planning mouvant peuvent rendre difficile ou pas leur réservation avant le départ.

 

Advertisements