Avis

Globalement, très content de mon trek, même si je n’ai pas pu faire le trek complet. C’est aussi dommage de ne pas avoir pu enchainé sur un petit trek de 3 à 5 jours.

Conseil pour les novices du trek: commencer par de plus petits parcours et moins connus, genre 5-7 jours. Si vous êtes toujours en forme après le premier, passez au suivant😉. si possible, validez votre équipement et votre degré d’acclimatation à l’altitude avant (par ex, déjà vers 3000m si vous visez Thorung la et ses 5416m) que ce soit dans son propre pays ou à proximité.

Pratique

Pour les compagnons, différentes opportunités pour en trouver (forums internet, réseaux sociaux, bureaux de l’ACAP, sur le trek ou via agences.hôtels). Cependant, c’est mieux si le rythme de vie est similaire (marche, sommeil, …), notamment si vous partagez la chambre. Dans mon cas, ca correspondait bien🙂

Sur les hôtels, essayer (si souhaité) de faire votre lessive et de prendre votre douche juste après votre arrivée au lodge pour avoir un peu de soleil. En général, au mieux, l’eau est tiède, sinon froide. Les 2-3 jours au top, on évite car souvent, l’eau est glacée … Pour les toilettes, c’est le plus souvent à la mode turque. Aucun chauffage dans les hôtels que ce soit les chambres, douches ou toilettes (même à 4000m …).

Au lodge/restaurant, il est préférable de commander à l’avance le repas/petit déjeuner. Le service est long en général (>=30min).

Internet: essayer de minimiser l’usage. on peut trouver des cybercafés mais les connexions sont souvent peu performantes et chères (10 à 20nrs / min, parfois minimum 10min). Il n’y a pas forcément de wifi, voir d’accès filaire pour utiliser son propre portable. Seul Jomson semble proposer des prix proches de Pokhara (100 à 300nrs de l’heure)

Manang: règle hôtel: tous les repas dans l’hôtel pour payer sa chambre un prix raisonnable (100-500nrs) sinon pas de chambre ou 1000 à 1500 nrs

Dans la plupart des hôtels, recharger son téléphone/appareil photo/laptop est payant, ~ 100nrs/full charge. Alternative triche avoir un convertisseur ampoule / prise électrique. mais comme pour Pokhara, les coupures électriques sont fréquentes.

Cuisine

Le repas universel des guides/porteurs est le Dal bhat. Pour le reste, vous retrouverez à peu près partout la même carte avec quelques options internationales (toast, pancake, pasta, chowmein, …) sachant qu’il y a une inflation des prix au fur et à mesure qu’on approche du sommet (Dal Bhat 250->500nrs, cup of black tea 30->100nrs).

Yak meat: suivant les hôtels, pas de viande de yak sauf en saison (oct-nov, Manang), seulement viande séchée. Cependant, dans certains villages, elle est dispo quoiqu’il arrive (Yak Kharka).

Équipement

Côté sac, le mien (24L) était clairement trop petit. Je pense que la bonne taille se situe vers les 40L.

Suivant votre consommation d’eau, essayer de remplir votre bouteille ou gourde soit avant de vous coucher, soit avant les repas pour permettre au produit de purification d’agir (entre 30 et 60 minutes). Je vous conseille de privilégier les pastilles micropur/aquatablet (160nrs les 50 à Pokhara) et ne pas utiliser l’eau en bouteille (pollution/coût) ou les stations de purification d’eau (coût) sauf besoin particulier.

Les bâtons de marches apportent un mon sens un réel confort. Plus de stabilité en montée/descente, plus de poussée sur sol plat. Cela permet aussi de ménager les genoux et le dos. Faites attention à ce propos et suivant vos antécédents, prévoyez genouillère ou autre.

Pour les quelques jours/heures de grand froid, prévoir des chaufferettes pour les mains et pieds (plutôt celle à usage unique qui semble durer plusieurs heures vs mon expérience de chaufferette réutilisable qui n’a duré que 15min) et des chaussettes/moufles adaptées. Pour moi, j’ai eu quelques heures de bon matin où j’avais vraiment l’impression d’avoir les mains/pieds gelés.

Un certain nombre de trekkers disposait de montre gps/altimètre, ce qui est assez pratique surtout si vous avez une fonction mémoire pour pouvoir ensuite uploader le trek sur votre ordinateur et le visualiser avec Google Earth ou un autre logiciel. Un (gros) point noir de ces matériels semble être le support unique de Windows, pas de client officiel pour Macos X ou Linux😦 que ce soit Suunto, Garmin, TomTom, …

Lunette de montagne si possible. Après discussion avec le médecin de la HRA, mes lunettes correctives adaptatives (elles foncent en cas de forte luminosité) peuvent être suffisante mais elle ne couvre pas tous les angles. Conseil: compléter avec une écharpe fine qui peut à la fois servir pour protéger les yeux et le nez/la bouche

Prévoir occupation pour soir ou en cas de mauvaise météo: cartes, livres, jeux vidéos, films, … (attention à la disponibilité de l’électricité et coût de recharge pour le matériel électronique)

Quelques liens

http://www.mallatreks.com/equipment/

http://www.remichapeaublanc.com/nepal/fiche-pratique-que-mettre-dans-votre-sac-dos/

http://www.jardinature.net/page-conseils-marche.htm

http://www.quechua.com/fr-FR/comment-choisir-son-baton-de-randonnee-a-390.html

http://www.sportnat.com/lapouneur/calcul/batons.htm

http://trek-cordillere.com/bien-choisir-son-equipement.html

http://bambourando.over-blog.com/article-les-batons-de-rando-ou-de-trekking-61068173.html

http://www.enviedisdemarcher.com/2010/05/bien-choisir-ses-b%C3%A2tons-de-randonn%C3%A9e.html

http://www.camptocamp.org/articles/108778/fr/les-batons

Un commentaire sur ceux vendus au Népal: pas de dragonne comme la wii avec un blocker entre bâton et le poignet, peu de longueur pour permettre une tenue du bâton à différentes hauteur.

Mais dans l’ensemble, l’équipement au Népal est satisfaisant pour un trekker occasionel.