(English below)

Départ de Chiang Rai

Parti vers 7h15 de ma guesthouse, je manque de peu le bus de 7h30 vers Chiang Khong. Théoriquement, il y a des bus toutes les demi-heures mais comme il faut s’y attendre, il y a quelques changements: pas de bus à 8h, prochain à 8h30. Lorsque le bus part, nous sommes moins de 10 et je suis le seul étranger. Chacun s’est installé tranquillement sur sa banquette. Trajet sans accroc avec beaucoup de rizières, quelques champs de mais et temples et, pour changer, quelques petites averses courtes. Vers 10h45, nous arrivons à Chiang Khong et un classique tuk tuk me dépose en moins de 10min au port.

   

Traversée de la frontière

Le bureau de l’immigration de thaïlandaise est petit (2 guichets) mais ce sera largement suffisant pour aujourd’hui. Je croise (encore) un groupe de français faisant aussi son passage au Laos. En 5min, les tampons sont fait et je peux prendre un bateau pour traverser le Mékong. Ce qui sera un peu plus long, puisque n’ayant pu embarquer avec le groupe de français, j’ai du attendre que mon bateau se remplisse avant de partir. Après, rejoindre l’autre rive se fait en 5 minutes.

L’immigration laotienne se fait aussi rapidement, une fois remplie les formulaires, arrival/departure card et fourni une photo (et bien sûr payé, 30$), moins de 10min. Il est quasiment 12h, donc trop tard pour le slow boat, en tout cas, surement pour avoir une place correcte. Comme prévu, je pars à la recherche d’un lit et fait un tour de la petite ville frontalière qu’est Huay Xay: office du tourisme, échoppes et un seul temple en face du port.

Lendemain slow boat pour Luang Prabang

Fidèle à mes habitudes, je me rends tôt à au slow boat pier et sachant que ce n’est pas « sensé » être loin, j’y vais à pied. 15min de marche plus tard, je suis au slow boat pier, replique de celui de l’immigration, mais avec plein de camions en attente de traversée pour la thailande. Sur le côté, à côté des barges pour les camions, j’aperçois enfin les fameux slow boat, presque entierement couvert et amassés ensemble.

Au guichet, je suis le 4ème de la liste et c’est tant mieux puisque cela fixe l’ordre des sièges pour les 2 jours en partant de l’avant du bateau (et donc loin du moteur …). Par contre, une seule heure de départ … 11h. Je tue le temps à la gargotte (ou restaurant et superette en même temps) juste à côté. Par prudence, vers 10h, je fais mon embarquement et oh, surprise (malgré mes nombreuses lectures de guides & d’infos online), les tant redoutés wood bench sont très minoritaires sur le bateau, essentiellement des sièges de voitures reconvertis et quelques wood bench (~20 / 120 places; au final, pas vraiment utile d’acheter le coussin recommandé par tous les guides et dispo dans toutes les échoppes de la ville). Je m’installe et commence à discuter avec mes voisins: plusieurs groupes de britanniques, un couple basque/espagnol, un couple neo-zéolandais … peu de locaux qui a priori préfère le bus plus rapide mais moins scénique. Plusieurs fois dans la matinée, des coups de pluie tombent plus ou moins fort histoire de bien rappeler que c’est la saison des pluie.

Le départ sera comme il se doit en retard, le capitaine attendant d’avoir un bateau plein et il le sera. C’est bondé ou presque que nous partons vers 12h au lieu de 11h.

La traversée se passe tranquillement, alternant entre vue / photos, discussions, repos, lecture, etc… avec plusieurs petits arrêts. A priori, le slow boat sert de navettes pour ravitailler certaines maisons/villages isolées. Plusieurs fois la pluie fera un passage rapide, mais au besoin, le slow boat dispose de rideau « anti-pluie ». Cependant, en pratique, pour moi, ils ont rarement été baissé plus de 10min d’affilée.

Vers 18h, nous arrivons à Pakbeng, une myriade de laotiens nous attend pour nous attirer dans leurs guesthouse. et comme il se doit, c’est sous la pluie que nous débarquons.

Après recherche d’une guesthouse, tour rapide du village, dîner et repos avant la prochaine journée de bateau.

Deuxième jour

Lendemain, bis repetitae: heure annoncée du départ 9h, j’embarque un peu avant 8h30 constatant que nous avons changé de bateau, que cette fois il n’y a pas de places numérotées et que la disposition des sièges est différentes. A priori, c’est deux slow boat qui vont faire la navette jusqu’à Luang Prabang aujourd’hui. J’observe aussi le déchargement manuel de sac de riz d’une barge voisine, travail essentiellement fait par des femmes.

Vers 9h40 départ, le voyage se passe tranquillement et la météo est largement meilleure que la veille. occupation identique au jour précédent.

   

Vers 16h30, nous arrivons finalement à Luang Prabang, ce qui vient clore notre « croisière » sur le Mekong.

Une chose qui m’a « choqué » en descendant du slow boat est que les passagers, dans l’ensemble plutôt « jeune », se comportent comme des porcs et laissent toutes leurs ordures étalées dans le bateau … ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse.


Leaving Chiang Rai and crossing border to Huay Xay

I left Chiang Rai with the 8.30am bus. Trip without any problems, I arrived in Chiang Khong at about 10.45am. After getting to the pier, I went through thai immigration in less than five minutes and took the ferry boat to the Lao riverside and Huay Xay. On the Lao immigration side, once filled forms, arrival/departure card and given a photo, it also goes very quickly, less than 10 minutes. Sadly, it still has taken enough time to be around noon and it’s too late to take today’s slow boat. As planned, I’m taking a night in Huay Xay and make a quick visit of the town.

Slow boat to Luang Prabang

The day after, I walked to the slow boat pier (~15min) early, about 8am. The good side, I have seat number 4, far from engine, bad side, departure is only at 11am, so took it easy and went to restaurant nearby. Later, when boarding the boat, I’m surprised to see that are less feared woodbench seats than announced by most guy. about 20 on more than 120 seats, most of them are car seat, fixed or not, on the boat. Really, no need for the advised cushion all guidebooks say you have to buy before. Else, I start to discuss with my beighboors, few british, a spanish couple, another from new zealand, … few local people who seems to prefer the bus, cheaper but less interesting for the landscape. The boat left one hour late to ensure it is full enough.

Travel is quiet, sometimes raining, sometimes not. Apart from discussing, most people take nap, read or discuss.

We arrived around 6pm at Pakbeng for the night stop.

The next day, new boat, new seat configuration without seat number this time, less seat but it seems there are two boat for today’s shuttle to Luang Prabang. Travel is a bit better than previous day as weather is more sunny. At about 4.30pm, we arrived at our destination. One thing which made me mad when going out of the boat with last persons, it seems most passengers have let all their garbages on the floor and not keep them to a proper trashbin. I find that respectless and unpolite for boat crew. Would have you let others do this if it was your own boat ?