De passage à Beijing, je ne pouvais manquer cette occasion pour manger un « véritable canard laqué péquinois » à Pékin/Beijing. L’expérience fut intéressante mais différente de ce que j’attendais car ce n’est pas vraiment le même canard laqué que j’ai dégusté des dizaines de fois (tradition familiale🙂 à Paris sans doute pour cause d’adaptation aux cultures/marchés. J’ai essayé le canard dans 2 restaurants de Beijing, un populaire/familial (Guolin ~40 yuan~5€) et un luxe (Dadong ~140 yuan~15€).

  • Première surprise, dans les 2 cas, la peau est encore (un peu) grasse/épaisse même si la peau est toujours croustillante. Un peu moins gras pour le restaurant luxe mais pas tellement. A priori, il s’agit surtout d’une différence de goût (lié aux préférences locales), que la saison, la qualité du canard ou du cuisinier. Les asiatiques, en général, adore le gras …

  • Deuxièmement, il n’y a qu’un seul service combinant morceaux de peau seuls, peau+viande, viande seule. A Paris, le service comporte en général au moins 3 plats: la peau, la viande avec nouilles et avec légumes, en option, la soupe (avec les os).
  • Dans le restaurant de luxe, 8 condiments sont proposés pour accompagner le canard dont du sucre (mélange intéressant mais assez classique de la cuisine d’Asie où on retrouve assez facilement (au moins un peu) du sucre dans tous les plats).

Pour une comparaison plus exhaustive et comme l’occasion s’est présentée et que j’ai le sens du sacrifice, quelques photos du canard laqué pékinois ailleurs🙂

  • Paris

  • Lima

Au delà de la dégustation et parce qu’il faudra que je tente un de ces jours: quelques recettes ([1], [2], [3], [4], [5], [6], [7]) et un peu d’histoire🙂 (Wikipedia, Ebeijing)