(English below)

J3

Altitude ou froid, je continue de me réveiller tôt (vers 5h-5h30 mais rappelons qu’au Pérou, au moins en septembre, les premières lueurs du soleil commencent à ces heures). Vers 6h15 passe un local qui d’après mon arriero se charge de faire payer l’entrée du trek à l’arrière de la montagne (ou du camping) car cela dépendrait d’une communauté différente par rapport à Tinki (10sol d’entrée + 2/cheval). Nous partageons notre petit déjeuner avec lui alors qu’il discute (en quechua) avec mon arriero. Comme je l’observerais par la suite pour la majeure partie des locaux, il est en sandales et pieds nus (à rapprocher du Népal ou du Sri Lanka).

Vers 8h, nous reprenons la route. Comme les jours précédents, les premières une ou deux heures sont un peu plus montée, ensuite plus plat/descente ou vallonnée. Vers 9h30, nous atteignons la passe la plus haute du trek Palomani, 5200m, où ne nous attarderons pas.

Vers 11h, pause déjeuner, cette fois-ci avec tous l’attirail, d’où une pause longue (un peu plus de deux heures) et cuisiner avec la gasinière dans le vent n’est guère facile (et un petit carton comme pare-vent🙂. La pause est animée par le passage d’une mama locale avec sa petite fille (et le bébé dans le baluchon à l’arrière) avec qui nous partagerons notre repas et un peu de discussion (enfin limité pour moi, quechua only étant la règle).

Une fois repartir, il nous aura fallu une petite heure pour attendre le camping (l’arriero m’aurait demandé mon avis, j’aurais dit d’atteindre le camping avant le déjeuner)

Comme le jour précédent, il y a un local toilette récent (et même douche, chauffe-eau solaire et panneau électrique solaire) mais celui-ci est fermé (même l’arrivée d’eau ne semble pas fonctionner). Nous ne saurons pas si c’est encore en construction, en maintenance ou autre.


Day 3

Altitude or cold, I continue to wake up early (~5-5.30am) but remember than in sept in Peru, dawn starts around those hours. Around 6.15am, a local appeared in our deserted camp. He is asking for the community entrance fee at the back of the mountain (different than Tinqui side): 10 sol + 2sol/cheval. We shared our breakfeast with him and tchat a bit (mostly with my guide as it was quechua only …). As I would find with other locals, he is walking with flip flop like shoes and barefoot (without socks; similar to Nepal or Sri Lanka)

At ~8am, we started walking. As previous days, first one or two hours are up and after plain or down. Around 9.30am, we are at the 2nd pass of the trek, Apachata pass, 4850m, where we didn’t stay long.

At 11am, break lunch. This time, the arriero unpack almost all the cooking stuff (which has made a very long break, ~2h) and cooking with fire in the wind is not easy (even if using bags or paper box as wind shield …🙂 During the break, we have been visited by a local mum with her girl (and a baby in the back bundle) with we will share our lunch and tchat a bit (continuing quechua only …).

Once back on the trail, we arrived at the camping in less than a hour (I would have been asked, I would have say go to the camping first and lunch after).

Like previous day, there is a toilet building (it seems also shower, solar hot water panel and solar electric panl) but it is closed (even external water tap not working). We will not find a reason (still in construction, maintenance or other).