You are currently browsing the monthly archive for août 2013.

(English below)

J’ai bien apprécié Tikal (grand site maya, 4e siècle av JC au Classique 200-900 après) et ne peut m’empêcher de faire le rapprochement avec Angkor au Cambodge (qui date du XII siècle et qui est le monument religieux le plus grand au monde ~40 temples pour plus de 1000km2 contre 100-200 pour Tikal ou Copan). Le mixte ruine/nature est aussi très présent, cependant à Tikal, une faune est présente (coati, singe, toucans, …). A l’inverse, Angkor et l’Asie, influence du bouddhisme, magnifient à mon sens l’harmonie/mélange entre ruines et nature. De plus, les façades/sculptures sont mieux préservées/restaurées à Angkor, fruit de contributions particulièrement nombreuses (chaque pays contributeur a un temple ou presque…). Curiosité, Tikal et Copan Ruinas ont été inscrites au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1979 et 1980 alors qu’Angkor ne l’a été qu’en 1992 (politique sans doute?).

Enfin, pour ceux qui se demandent entre toutes ces ruines, plus particulièrement celles Maya, celles qui valent la peine et ben je dirais, que ca dépend de vous.
Entre Copan et Tikal, les ruines de Copan ont de plus belles de stèles/sculptures/façades à mon sens (essentiellement au musée et l’escalier hiéroglyphique?) mais Tikal a des pyramides bien plus impressionnantes et ce mixte avec la jungle (qui est a priori encore plus appréciable à Yaxha et à El Mirador. Malheureusement que je n’ai pas pu faire: pas de transport régulier pour Yaxha et je n’ai pas réussi à constituer de groupe pour y aller; et pour El Mirador, c’est 5-6j de trek aller-retour… la vrai jungle :). Les ruines de Tikal sont aussi moins restaurées/préservées. Beaucoup d’excavations/travaux sont en cours sur tout ou partie des pyramides. Pour les villes adjacentes, Flores et Copan Ruinas ont chacune quelques autres activités et peuvent être des lieux de relaxation appréciable (avec une petite préférence pour moi pour Copan Ruinas mais Flores est un hub de transport plus pratique vers Palenque/Guatemala city/Rio Dulce/Copan). Les deux peuvent se faire en une grosse journée mais mériteraient un peu plus de temps (si l’entrée n’était pas à re-payer en intégralité…). A noter pour Tikal, à l’exception du temple IV (la plus haute), il n’est pas autorisé de monter en haut des principales pyramides (et pour le temple IV, l’accès se fait par un escalier latéral en bois; pas possible pour les temples I, II, III). Pour le Mexique, je vais sans doute faire l’impasse sur Chichen Itza et juste passer à Palenque/Tehotihuacan.


I appreciated a lot my visit to Tikal (large maya site, 4th century BC to Classic Period AD200-900) and can’t stop me of making a parallel with Angkor in Cambodia (from XII century and which is the largest religious monument in the world, about 40 temples on more than 1000km2 vs 100-200 for Tikal or Copan). The mix between ruins and nature is present in both. On difference, fauna is present in Tikal (coati, monkeys, toucans, …). As for Angkor, Asia and Buddhism, at least for me, magnified harmony/mix between human ruins and nature. Also carvings/sculptures are better preserved/restored in Angkor but they have received probably a lot more foreign contributions (each contributing country as a dedicated temple or almost…). One « strange » thing, Tikal and Copan Ruinas were registered as world heritage by UNESCO in 1979 and 1980 but Angkor was only in 1992 (political reason?)

Last, for the ones who asked themselves, which ruins, especially maya ones, are worth it, I would answer: it depends on you 🙂
Between Copan and Tikal, Copan ruinas has better preserved/restored stela/carvings AFAIC (mostly in museum and the hieroglyphic stairs) but Tikal has more impressive pyramids and the mix with the jungle (which seems one step better in Yaxha and El Mirador. Sadly, couldn’t do them: no regular transport for Yaxha, you need a minimum group to go; and for El Mirador, it’s 5-6d trek both way… real jungle but no time to do it). In Tikal, a lot of archeological work is still pending on whole or par of pyramids. As for city amenitiees, Flores and Copan ruinas’ town have both a few other activities possible and could be enjoyable leasure locations. I appreciated a little more Copan Ruinas but on the other part, Flores is a more practical transport hub to Palenque/Guatemala city/Rio Dulce/Copan). Both ruins can be visittd in a big day but I think would be worth another for people who want to take their time. Sadly it means you have to pay full entrance again, so little appeal. Last, for Tikal, except temple IV (the highest), it is not allowed to climb the top of the main pyramids (and for temple IV, access is by a side-wood stair; forbidden for temples I, II, III). For Mexico, I will probably skip Chichen Itza and just see Palenque/Tehotihuacan.


Chronologie/Chronology


Liens/Links

Actus

Publicités

(English below)
Hier, j’ai fait mes dernières classes de français et repris la route. Passage de frontière de Ocotepeque/Agua Caliente/Honduras à Esquipulas/Guatemala pour une nuit. Aujourd’hui à Guatemala City avant une escapade aux ruines maya de Tikal (si le temps veut bien s’améliorer … un peu trop de pluie aujourd’hui).

Premières impressions, pas aussi peu cher qu’annoncé et je crois être revenu en Inde. A la sortie du poste frontière, je dois me remettre à marchander comme un arracheur de dent pour faire les 12km qui sépare Agua Caliente de Esquipulas. D’un prix initial de 15US$/120Q (Quetzales), je descends à 30Q (dans l’autre sens, le prix annoncé est 20-25Q), certainement plus adapté compte-tenu de la distance. Problème similaire pour les hotels. Esquipulas est une ville touristique mais pour locaux (principalement pélerinage religieux), peu pour les étrangers donc pas d’hostel/backpackers. Prix de base en général 70-100Q (8-12US$), après recherche et négociation, je trouve à 50Q, basic mais largement suffisant pour une nuit avant de rejoindre Guatemala city.


Yesterday, I did my last classes of French in Honduras and went back on the road. Crossed border from Ocotepeque/Agua Caliente/Honduras to Esquipulas/Guatemala. Today, arrived in Guatemala city and next Tikal ruins (if weather improved a bit, too much rain for now).

First impressions, not as cheap as believed (was said similar to Nicaragua) and I believe to be back in India. When getting out of Guatemala Immigration, I had to bargain hard to make the 12km road between Agua Caliente to Esquipulas. From an initial price asked of 15US$/120Q (Quetzales), I got it down to 30Q which certainly seems more fit (in town, other way is 20-25Q…). Similar problem for hotels. Esquipulas is a touristic town but not for foreigners, mostly religious pilgrimage of locals, so no hostels/backpackers. Base price around 70-100Q (8-12US$) but after some search and bargain, got it at 50Q. A bit basic/small but sufficient for a night before going to Guatemala city.

(English below)

Visite

  • Ocotepeque: village, marche autour, volontariat dans une école trilingue (autre post),

  • Copan Ruinas: ruines (other post), village, eaux thermales,

  • Santa Rosa de Copan.

Visit

  • Ocotepeque: town, hike around, volonteering in a trilingual school (other post),
  • Copan Ruinas: ruins (other post), town, hot springs,
  • Santa Rosa de Copan.

(English below)

Je suis resté un peu plus de 2 semaines à Ocotepeque au Nord-ouest du Honduras pour donner des cours d’anglais principalement (tous les jours) et français (1/semaine).
C’est un challenge intéressant et motivant mais pas facile. Je n’ai pas d’expérience ou diplômes en tant que professeur régulier mais comme souvent en dehors des pays occidentaux, ce n’est pas nécessaire.

L’école a des classes d’environ 4 à 15 ans correspondant à pre-K/Kindergarten jusqu’au 10th grade pour environ une centaine d’élèves.
J’ai été principalement assigné sur les classes de pre-K/K (très difficile, essentiellement peinture/coloriage) et preparatory (un peu mieux) pour l’anglais et à tous niveaux pour le Français. C’est un ajout récent dû à un précédent volontaire québécois et poursuivi par un anglais parlant français.

La discipline est un problème sans doute banal pour les professeurs mais c’est très différent je pense de la plupart des classes « occidentalisés ». Ici le niveau de tolérance est notablement plus élevé (difficile de faire autrement que d’accepter un peu de bruit) sans toutefois se priver de sortir un élément trop turbulent ou de l’envoyer chez le directeur.
Fait aussi une fois, avec un autre volontaire, une classe d’anglais pour les professeurs de la campagne environnante. Constat, comme pour les élèves, niveau très variés et peu disciplinés.

En terme de support, les classes d’anglais (au moins en K+preparatory) ici utilise ‘Pearson longman pockets‘ qui est le guide de programme, même s’il est conseillé d’avoir de temps en temps des classes plus libres (chansons, jeux, présentations, films, …).
En Malaisie, j’avais croisé une personne qui faisait du « fun teaching » avec les enfants en bas age: objectif apprendre une cinquantaine de mots basiques essentiellement avec du mime à des enfants quelque soit leur age. Ca pourrait être coupler à l’apprentissage de quelques bases en langues des signes.

Clairement, il faut un investissement de plus longue durée pour sentir un changement et c’est pour cela que la majorité des volontaires ici sont là pour 6-12 mois (4 autres personnes lors de mon passage).
Ensuite, comme pour n’importe quel volontariat, il y a le risque de sombrer dans la routine et d’accepter les problèmes comme des états de fait. Mais cela n’est pas propre au volontariat. Comme dans un emploi payé, la personne et le contexte local rendent les changements plus ou moins compliqués et motivants.


New volunteering time: I stayed a bit more than 2 weeks in Ocotepeque, north-west of Honduras, near Guatemala and El Salvador border to give lessons in English (every day) and French (once a week).
It’s an interesting and motivating challenge, even if not easy (especially with lower classes). I have no experience or diploma as a regular teacher but as common, it’s not necessary outside of western country.

The school has many classes from 4 to 15 years old corresponding to pre-K/Kindergarten to 10th grade and about a hundred students.
I was assigned on pre-K/K class (very difficult, mostly painting/coloring) and preparatory (a bit better) for English and all level for French (normal). French classes are a recent addition from a previous volunteer from Quebec and currently continued by a French-speaking english.

Discipline is probably the most common problem for teachers of any classe but I think it’s different here than in most western classes. Tolerence level seems higher and it’s difficult not to accepted a bit of noise, even if, from time to time, you get someone out of class or send him to the director.
Strangely, with another volunteer, we animated a class for English teachers of the countryside around Ocotepeque and it was the same than with children: various level and little discipline.

As for the book, most english classes were using ‘Pearson longman pockets‘ as the guide of the year, even if if is advised from time to time to have some « free » classes (songs, games, slideshow, films, …). In Malaysia, I met someone who was doing « fun teaching » with small children. Objective: learn about fifty basic words essentially mimicking them. It could be an enjoyable way to learn any language and also basics of sign language.

Clearly, an investment of longer time is needed to feel change and that’s why most volunteers are here for 6 to 12 months (4 other persons when I was there).
But else, as for any volunteer, there is risk of falling in day-to-day activity and accept problems without changing them. Basic problem of all life 🙂 Depending on people and context, change is more or less complicate and motivating.


Liens/Links

Nueva Ocotepeque private school: My Little Red House.

Grade equivalence FR/UK/US (Pre-K/K = 4-5y, 1st = ~6y, 5th = ~10y, 10th = ~15y)
http://www.frenchentree.com/fe-education/displayarticle.asp?id=17202

Question type pour ce volontariat?

  • quel support de cours/livre? ou sans?
  • examen régulier? note présence/comportement? quelle notation? (sur 100, sur 20, A/B/C/D, …)
  • quels matériels dispo? conseillé d’apporter (marqueur, player audio+hautparleur, …)
  • dons école? (livres, ballons, stickers, …)
  • objectifs de niveau?

Book: How to teach English, Jeremy Harmer, Oxford Seminar (ISBN 0582297966)

Educational software
Gcompris, 2-10y (pre-K – 5th grade) http://gcompris.net/-en-
Geogebra (Math, level?) http://www.geogebra.org/
TuxPaint, TuxTyping, TuxMath, … http://tux4kids.alioth.debian.org/
GNU Solfege/music
Open Source Physics http://www.opensourcephysics.org/

Offline wikipedia
http://www.kiwix.org/

For old computers, general recommendation for cleaning

  • uninstall all unused app, check no virus, clear cache/old files (cccleaner), defragment harddisk, disable windows fancy effects (System > Advanced options) (more on lifehacker [1])
  • Best case if permanent/long-time staff skilled enough, re-installed and eventually switch to Linux (give a try with LiveDVD – use it without installing)

Others

Flashcards

Fun teaching (not tested)

Films/Chansons pour apprendre

(English below)

Premières ruines maya que j’ai visité (mais après les nombreuses incas/moche/nazca & co), Copan Ruinas est un site relativement petit par sa taille mais qui met en valeur les stèles/sculptures. Pas de pyramide géante, le site est propre et bien aménagé.
Le site se décompose en plusieurs parties: le groupe principal, la partie résidentielle, le musée et las sepulturas. Le musée est un indispensable si l’on veut réllement voir les scultures qui faisaient partie des maisons/temples, l’essentiel n’ayant pas été repliqué pour l’emplacement original.
Copan Ruinas est daté de 500 à 900AD et a priori une branche de la famille royale de de Tikal. Contrairement aux Inca, culmination de civilisations précédentes, la civilisation maya s’étend de -2600 av. JC à 1521 après.


First mayan ruins that I visited (but ater numerous inca/moche/chimu ones), Copan Ruinas is a relatively small site by surface. Its highlights are steale/sculture. No big pyramids. Well-maintained and cleaned site.
There are multiple parts: group principal, residencial area, museum, las sepulturas area. AFAIC, the museum is a must if you want to see sculptures/carvings and stelae restored as not much have been replicated to fill original locations.
Copan ruinas is estimated from 500 to 900AD and supposed to be a branch of Tikal royal family. Unlike Inca civilisation which was a peak of many previous ones, maya civilisation has last a very long time, from 2600BC to 1521AD.

(English below)

Je suis arrivé hier à Ocotopeque et la veille à Tegucigalpa, capitale du Honduras après un passage rapide au Nicaragua et au Costa Rica. Je vais m’arrêter quelques temps pour un volontariat dans une école de langues avant de reprendre la route vers le Guatemala et le Mexique.

Comme à l’accoutumée, je vais essayer de me rattraper sur toutes les tâches en retard 🙂 et aussi penser au Canada.


I arrived yesterday in Ocotopeque and the day before in Tegucigalpa, capital of Honduras after a quick trip in Nicaragua and Costa Rica. I’m stopping for some time to do another volunteering in a language school before continuing to Guatemala and Mexico.

As usual, I will try to catch up with all late tasks 🙂 and think about Canada.

(English below)

Visite

  • Isla Ometepe: Playa Santo Dominguo, Ojo de agua,

  • Granada: centre historique/églises,

  • Leon: centre historiques/églises, Hervidores de San Jacinto, Fête du Gofio (une sucrerie locale).


Visit

  • Isla Ometepe: Playa Santo Dominguo, Ojo de agua,
  • Granada: historical centre/churches,
  • Leon: historical centre/churches, Hervidores de San Jacinto, Fiesta del Gofio (local sweet).