You are currently browsing the tag archive for the ‘administratif’ tag.

(English below)

Chengdu a été un gros arrêt logistique vu mon retard de blog et autres:

  • Extension du visa chinois (qui est en fait un renouvellement): depuis le Public Security Bureau de Chengdu, cela prend 5 jours ouvrés … 7 jours donc;
  • Rattrapage dans les tris de photos et le blog (arf …) => Youpee, je suis à jour … enfin presque, j’ai toujours les postes administratifs/bilan et cuisine (très important !) en cours;
  • Planification suite du voyage qui va être un peu plus contraint dans les mois à venir, principalement à cause de l’échéance de mon billet tdm début mars 2012 qui coïncidera avec un passage de 2-3 sem en France pour une grosse réunion de famille à l’occasion des 90 ans de mon grand-père (mais bien sûr, prévoir beaucoup d’autres bouffes ;-).
  • Rajout de destinations pour rendre visite à des amis: Hong-Kong, Philippines;
  • (j’oubliais) Vérification du dossier Programme Vacances Travail (PVT) 2012 pour le Canada dont les inscriptions devraient bientôt s’ouvrir (ah … c’est fait ce 17 nov). Si passe pas sur 2012 (arrivée en déc), j’essaierais sur 2013 (arrivée en jan :-). Ca sera une nouvelle contrainte de temps au cas je passerais trop de temps en Amérique du sud mais les Etats-Unis et l’Amérique centrale peuvent aisément être fait pendant ou après le PVT (et puis, ce sera peut-être nécessaire pour se refaire une santé financière).

Au final cela devrait me faire réduire la zone pacifique et les 5 mois suivants devraient être comme suit:

  1. Hong Kong: 2-4 jours en quittant la Chine,
  2. Philippines: 2 premières semaines de déc,
  3. Japon: 3 sem,
  4. Australie: 4 sem,
  5. Nouvelle-Zélande: 3 sem,
  6. Papete+Île de Pâques: 1 sem,
  7. Santiago du Chili: passage éclair pour retour en France 2 ou 3 semaines en mars. Reprise du voyage en avril en espérant que cela ne sera pas bloquant pour le sud de l’Amérique du sud et la Patagonie (hiver …).

Je ne suis pas encore sûr si je reprendrais le voyage depuis Santiago ou depuis Buenos Aires mais quoiqu’il arrive, je passerais sans doute un certain temps au Chili et en Argentine 🙂


Chengdu has been a big administrative/logistic stop as I was late on a lot of stuff …

  • Chinese visa extension (more a renew than an extension): 5 opened days/1 week delay from Chengdu PSB;
  • Catch late picture sorting and blog posts;
  • Plan the coming months of my round-the-world trip as I have the limit of the RTW plane ticket which was supposed to make me arrived at Santiago of Chili in mars 2012. But finally, I will use it a bit more to be back in France 2 or 3 weeks for a big family meeting (90 years of my grand-father);
  • Extra destinations to pay a visit to friends: Hong-Kong, Philippines;
  • Check documents for submission to work-vacation visa 2012 for Canada (but plan to arrive in dec).

Finally, the next 5 months should be like this:

  1. Hong Kong: 2-4 days,
  2. Philippines: first 2 weeks of dec,
  3. Japan: 3 weeks,
  4. Australia: 4 weeks,
  5. New-Zealand: 3 weeks (probably mainly south island which was advised the most by other travellers),
  6. Papete+Easter island: 1 week,
  7. Santiago of Chili: fast pass-through before back in France 2 or 3 weeks in mars. Back in travel in april 2012 either from Santiago, either from Buenos Aires and hoping it will not be too late/blocking for patagonia and extreme south.

(sorry, for administrative & practical stuff, I stay in French only)

Vu que mon séjour est un peu plus court, j’ai préféré faire un post groupé.

Arrivée au pays

Via Aqaba, aucune formalité lourde. La demande de visa se fait sur le bateau depuis Nuweiba. Ils prennent le passeport et le rendent dans le hall d’arrivée du port. (par contre, il faut être très patient avec le slow boat … départ 6h après l’horaire prévu – si on peut parler d’horaires fixes – et traversée 5h)
Attention, si des services de change de devises sont présents, je n’ai vu aucun ATM/GAB au port.
Le taxi pour rejoindre le centre ville coûte environ 5jd (global; à partager si vous êtes plusieurs; si vous ne tombez que sur des taxis récalcitrants, demandez à un gendarme de l’aide => pour nous, il nous a fourni le taxi au prix juste).
Pas de service pour carte téléphonique au port, mais j’ai eu la bonne surprise de constater que ma carte SIM égyptienne fonctionnait en Jordanie (et même à la frontière des Émirats Arabes dans le Wadi Rum).

Pratique

Les prix sont notablement plus chers qu’en Égypte et encore plus à Petra: environ 0.5-1jd le thé, idem pour 1 falafel ou une grosse bouteille d’eau. A Amman, par contre, on peut descendre à 0.25jd le falafel ou le thé.
Attention, si les restaurants proposent souvent des cartes avec des prix, ces derniers restent tout à fait négociable, au moins pour les faire rentrer dans le « rang ».
L’entrée de Petra semble avoir subi une « forte inflation »: 50-60jd pour 1 à 3j (contre 20-30 en 2008 …). A l’inverse la plupart des musées ne coûtent rien (1jd en général).

Pour les transports, attention à différencier les taxis: blanc = trajet fixe + partagé, jaune = soit fixer le prix par avance, soit demander le meter.
Pour les bus et mini-bus, éviter le vendredi. En tant que jour de prières, il semble que les services de mini-bus soient réduits voir purement supprimé pour certains trajets (notamment Aqaba-Wadi Rum, Jerash-Irbid). Si des « offices du tourisme » avec brochures/cartes et des panneaux d’affichage existent dans certaines villes (Aqaba, Amman), les bus fonctionnent toujours en « mode arabe »: tout en arabe, aucun horaire fixe (sauf exception) et remplissage max.

L’eau est limitée dans certaines régions: Petra, Amman ainsi le débit des chasses d’eau ou des douches est relativement faible et une sur-consommation peut être facturé par certains hôtel.

Un point amusant concernant les toilettes est l’apparition de douchettes. En Egypte, c’était le plus souvent, un simple tuyau de métal courbé à l’intérieur du WC. Cela fait tout de même moins hi-tech que les toilettes japonaises dont certaines peuvent varier la forme et la puissance du jet ou même jouer de la musique 🙂

Climat

même remarque que l’Égypte en janvier, chaud le jour, froid la nuit … donc prévoir quelques vêtements chauds.

Langues

idem Égypte

Liens

idem Égypte

Bilan

Cuisine

Similaire à l’Égypte, mais j’aimerais développer les recettes bédouines.

  • beduin lunch
  • kofta
  • mansaf
  • arabic sweets

Ci-dessous des liens/articles avec ou sans recettes (pas testé)
http://www.ifood.tv/network/arabic_dessert/recipes
http://www.associatedcontent.com/article/1817168/the_beduin_culinary_simplicity_or_sophistication.html
http://www.kaycooks.com/view-all-recipes/215-bedouin-roast-lamb

Si vous avez de bonnes adresses pour des recettes arabes, je suis preneur !

Hôtel

Similaire à l’Égypte, pas trop poussé dans l’hôtel low-cost. En général, j’ai pris du budget hotel avec single room / shared bathroom sans aucun problème notable + couchsurfing.
Un pire cependant: la tente de la guest house au Wadi Rum, j’avais l’impression que le matelas me refroidissait … j’aurais peut-être mieux dormi dehors.

Mieux/pire

J’ai aimé (oui, ca fait un peu copier/coller …):

  • les réunions « coin du feu » avec d’autres voyageurs (mais je pense que ce sera le cas partout donc je vais arrêter de le mettre ;-),
  • les jordaniens sympas/bienveillants (ça aussi, à l’avenir je ne préciserait que si c’est l’inverse),
  • le désert du Wadi Rum que j’ai adoré et que je place devant Petra, trop touristique et trop chère à mon goût.

Moins aimé

  • l’inflation des prix à Petra …
  • pas assez de temps pour aller voir la Syrie, Jérusalem, le Liban ainsi que la bande de Gaza dont j’ai eu des retours très positifs par quelqu’un ayant travaillé 3 mois sur place pour une ONG. Next time !

Demain, Delhi et l’Inde ! choc en perspective … (surtout si vous ne vous y préparez pas)

[Avertissement: les informations ci-dessous peuvent évoluer dans le temps]

Arrivée à l’aéroport

L’arrivée en Egypte est sans difficulté. Au débarquement de l’avion, on trouve des Guichets Automatiques Bancaires (GAB ou ATM en anglais) avant ou après le contrôle des VISA. Un formulaire est fourni dans l’avion mais les 2 photos indiquées par le ministère des affaires étrangères ne semblent plus nécessaire.

Petite « originalité », ce sont des guichets bancaires qui, en plus de faire de la conversion de devises, vont permettre d’acheter le timbre du VISA qui sera cacheté 10 mètres plus loin. Ce visa est valable 1 mois. Il faudra passer au bureau de l’immigration pour le prolonger.

Si votre hôtel vous a mis à disposition un taxi, faites attention à fixer un lieu de rv et à prévoir un téléphone avec le numéro d’hôtel. Les conducteurs avec ou sans pancarte s’étalent du débarquement de l’avion au hall d’arrivée après récupération des bagages et on peut facilement les rater.

Si vous souhaitez une carte SIM locale, seule Vodafone semble avoir une boutique dans l’aéroport, 15EGP la carte + crédit de 10 à 100EGP, avec Internet théoriquement. Un Euro vaut environ 7,5 EGP.

Pratique

En terme pratique, il est facile de trouver des échoppes pour déjeuner dans la rue. par contre, il est mieux d’avoir des mouchoirs dans la poche car la serviette est rarement fournie.

En terme de prix, on peut acheter, toujours dans la rue un thé à 2-3 EGP, une bouteille d’eau d’1L ou un, voir plusieurs, sandwich au même prix, en général un repas « complet » / un assortiment de sandwich / une pizza revient à 10-15 EGP. Le métro est à 1 EGP le trajet. Comme beaucoup de pays, il faudra apprendre à négocier.

Concernant les musées/citadelles, le prix est en général autour de 50 EGP, moitié prix pour les étudiants. Il y a cependant des extras suivant les lieux (surtout les plus touristiques). A noter, tous ces sites sont contrôlés au même titre que les mosquées et il faudra donc passer agents de sécurité et portique pour rentrer. Le niveau de contrôle est malgré tout assez relatif. (une fois, on m’a demandé de laisser mon petit tripod à la conciergerie …)

Et si vous êtes sensibles au bruit, prévoyez des boules quies pour la nuit parce que la ville est très bruyante, sans même compter les prières du matin diffusées par mégaphone (5h … un réveil géant) et les 4 autres en cours de journée

Climat

Janvier au Caire, il fait froid. C’est pas Paris à la même saison, mais bon. Il n’y a vraiment que les après-midi qu’on se sent confortable. J’ai eu aussi droit à de la pluie, dont une conséquente …

L’avantage, c’est qu’il y a moins de monde et que la pollution est moins étouffante. Le Caire est vraiment une ville très polluée. Je n’ose imaginer comment ça se passe en été entre la chaleur et la pollution.

Langue

Pour terminer, quelques phrases types

Salam Alekoum: bonjour

Shoukran: merci

Tsafi: ca suffit, terminé (pour les vendeurs de toute sorte … 🙂

Bikem: combien (ca coûte) ?

sinon, voir: http://www.linguanaut.com/english_arabic.htm

Sites à consulter

wikipédia, wikitravel, wiki couchsurfing

 

[UPDATE 2011/02/26]

Visa

Pour mon extension de visa (passer d’un séjour d’1 mois à 6 mois), j’ai effectué plusieurs démarches au ministère de l’intérieur égyptien, immeuble El Mogammal (immeuble incendié pendant les manifestations de janvier 2011). En tout cas, avant de brûler, ca aurait pu rappeller ce que devait être l’administration française dans les années soixantes: amas de paperasses partout, très peu d’ordinateurs, peu d’affichage en anglais, des rebonds entre guichets, etc.

D’après Wikitravel, j’aurais peut-être mieux fait de faire çà à Luxor (plus simple). A voir, comment ca évolue dans le futur.

Urbanisme

Comme en Thaïlande, beaucoup d’immeubles pas terminées et dont les pieux de béton et métal embrassent le soleil.

Autre point, un français travaillant dans le tourisme me disait que souvent, ici, les immeubles étaient vendu sans que le second œuvre soit fait ou partiellement. par exemple, avoir un appart habitable mais les parties communes encore à nu (béton).
Dans le quartier islamique du Caire, je me suis fait un parallèle avec Bangkok concernant l’amas de petites échoppes et de marchands ambulants qu’on peut trouver quasi-partout, et notamment sous la voie rapide (sous le métro aérien pour Bangkok)

Transports

Circulation

La circulation au Caire est comme beaucoup d’autres pays en développement, totalement incompréhensible du point de vue occidentale: non-respect quasi totale d’un semblant de code de la route, klaxons permanent, voitures « réparées » datant de 10/20/30 ans (si c’est pas plus), conduite de nuit souvent sans phares et alors que la moitié des lampadaires ne marchent pas.
Résultat: les piétons traversent aussi n’importe comment (ou sinon, ils restent chez eux)
On voit aussi beaucoup de vieilles voitures, voir quelques épaves roulantes.

Trains

La gare du Caire est actuellement en travaux, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur. cela n’empêche pas la circulation des trains même si on passe de temps en temps à 10cm d’un échafaudage brinquebalant.
Concernant les trains et même s’ils ont certainement leur age, l’intérieur est tout a fait confortable, au moins pour les trains express: sièges rembourrés, espace pour les jambes (plus qu’un TGV français et presqu’autant que le shinkansen japonais), écran tv (ko, faut pas rêver quand même), climatisé (normalement; l’été seulement je suppose). Par contre, les annonces audio sont quasi-inaudibles.

Bus et mini-bus

A Alexandrie. j’ai eu l’occasion de les utiliser avec un égyptien. Après avoir fait signe au conducteur, ce dernier se rabat vers vous et vous pouvez lui demander s’il va bien dans votre direction. si oui, on monte. prix de la course, moins d’un pound par personne.
Par contre, je pense qu’il vaut mieux les éviter au Caire car ils sont le plus souvent bondés …

Une fois que vous savez à peu près combien de temps et quand vous partez, voici quelques démarches/paperasseries vous attendent

  • Travail: Dans mon cas, rupture conventionnelle. Les autres alternatives sont le congé sabbatique (max 1 an) ou le congé sans soldes.

Si vous avez un intervalle entre la fin de contrat et le départ et que vous pouvez/souhaiter rester en activité, plusieurs options sont disponibles selon la durée: travail à temps partiel par CDD/CDI, portage salarial, auto-entrepreneur ou autre.

  • Logement: je suis en location, donc résiliation de bail. Il y a aussi tous les contrats annexes à gérer (Internet – Free, immédiat ou fin de mois par courrier, assurance habitation – par courrier, EDF/GDF – immédiat par téléphone, …)
  • Autres: idem suivant les cas pour la voiture, les magazines, etc.

Il sera nécessaire de choisir aussi un « correspondant » (parents, frère/soeur, etc.) qui sera à même de gérer ses affaires lorsqu’on sera sur les routes du monde: prévoir de rediriger son courrier vers lui (changement-adresse.gouv.fr, banques/assurances/etc.), de faire une procuration (impôts/banques/vote). Les plus prudents/pessimistes prévoiront le testament (qui n’a rien d’un mauvais présage mais il est toujours préférable d’avoir réfléchi à sa fin et éviter de mettre ses proches dans l’embarras que ce soit pour des questions d’héritage, de dons d’organes, de cérémonies ou simplement de dernières paroles)

Ceux qui ont des accès informatiques protégés/chiffrés pourront laisser des moyens de récupération avec une base de mot de passe comme Keepass, une archive chiffrée Truecrypt, et/ou un stockage en ligne type Dropbox (par exemple, un compte avec tous ses documents d’identité/voyage personnel et un autre pour tous les documents de santé partagé avec les proches/assurances).

Dans mon cas, vu le temps d’absence prévu (2 à 3 ans), j’ai prévu aussi de faire un gros tri dans mes affaires que ce soit celles de mon appart ou ce qui reste chez mes parents.

Pour ce qui est du voyage, je prendrais un permis de conduire international (au cas où), et les visas au fur et à mesure (vu les durées inférieures à 3 mois et des stops ambassades peuvent se prévoir par exemple à Bangkok; à valider sur les pages pays du ministère des affaires étrangères). Seul le visa pour l’Inde qui est au début de mon voyage est pris depuis Paris.

Détails des paperasses et autres:

  • carte FUAJ / Hostelling International à commander sur le site FUAJ,
  • inscription au site couchsurfing.org, formule que je compte tester au cours de mon voyage (attention, si vous voulez être membre « vérifié », cela suppose une donation ~20€ et surtout la validation de son adresse avec une « carte postale » venant des USA et qui peut mettre un mois à arriver)
  • procurations: pour les banques assez lourd, photocopie des pièces d’identité des mandant et mandataire et signature de chaque personne devant le conseiller … (pas nécessairement au même moment); pour ce qui est vote, passage au tribunal d’instance; pour les impôts, aucun modèle.
  • Visa pour l’Inde: checklist et formulaire en ligne sur http://www.vfs-in-fr.com/ (+copie passeport, 2 photos à coller groupées sur le dossier, l’accueil VFS insiste bien dessus). Attention aux horaires et au formulaire en ligne qui peut être assez chiant sur la validité des saisies (genre « Please enter valid places you are planning to visit in India. » alors que c’est rempli … mais qu’est-ce qui veut … au final, j’ai laissé vide, seule option qui m’a permis de valider ce *** de formulaire). Prévoir 1 à 2h chez VFS pour déposer le dossier et un délai d’une à deux semaines pour l’obtention du VISA pendant lesquelles ils gardent le passeport … (et une semaine de plus si besoin de rectificatif, par exemple, un justificatif pour valider les entrées multiples). La récupération se fait en moins d’une demi-heure.