You are currently browsing the tag archive for the ‘canada’ tag.

(English below)

Pas beaucoup d’activité sur le blog. Je continue ma recherche d’emploi mais les choses semblent bouger. Le premier mois était plus le grand calme alors que le second mois, j’ai eu beaucoup plus de contacts et d’entretiens. Souhaitons que le troisième soit l’aboutissement 🙂

Le mois d’Avril a aussi été la transition (enfin) de l’hiver au printemps, disparition de la neige mais toujours de grosse variation de temps (grand soleil, pluie) et de température. Beaucoup de québécois m’ont dit que ca a été un des hivers les plus longs depuis pas mal d’années.

Un peu de détente tout de même, je suis tout de même aller trekker au Mont Washington, New Hampshire pour le week-end de Pâques (~4h de Montréal). Pas particulièrement haut (~1900m) mais des conditions climatiques très variables et un terrain difficile (surtout en mode hors trail…) font que c’est n’est pas du gateau. J’envisage d’aller faire un tour à New York prochainement.


Not much news here. I’m continuing to look for a job, but things start to move. Whereas the first month was mostly initiating contact with few return, the second month, I got more callback and interviews. I wish to finalize for third one 🙂

April has been finally the transition from winter to spring. Snow disappeared but still lot of variation in the weather, from big sun to rain and lot of variation in temperature. Lot of french Canadians said to me it was one of their longest winter.

A bit of leisure still as for Easter week-end, I went trekking with some friends to Mount Washington, New Hampshire (about 4h drive of Montréal). Not a very high mountain (~1900m/6200ft) but weather climate very changing and a difficult rocky/snow/steep land, especially when you are off trail. I also wish to go to New York in coming weeks.

Publicités

Pas grand chose sur le blog. Les démarches de reprise de vie active ont pris le pas sur le dépilage des tâches de fin de voyage.

  • Aux aspects d’immigration (que se passe-t-il si on veut rester),
  • Aux réflexions sur le statut de job (salarié, indépendant, …),
  • Aux démarches administratives (NAS, téléphone, logement, banque, inscription consulaire, …),
  • Aux festivals (après le Carnaval de Québec, Montréal en lumière, …),
  • Aux activités personnelles,

sans bien sûr compter

  • la recherche d’emploi,
  • se replonger dans l’actu de son domaine et se remettre à jour.

Quelques organismes qui aident les immigrants Français (ou francophones):

Se plonger à tête baisser dans le modèle « vente » du CV. au revoir la quasi humilité française, on devient le super héros de son domaine.
Foncer à tout les meetup de son secteur et les autres. Il faut networker à la nord-américaine (par ex, via http://www.meetup.com/ ou ses associations/certifications internationales). Se faire à la généralisation de plate formes RH par société (HRIS à la Taleo) où on peut faire « Apply » ou « Apply with Linkedin« / »Apply with Universal Profile » mais où malgré tout, il faudra revoir 50-80% du cv ensuite. Penser à faire une lettre de remerciements aux personnes qui nous accordent leur temps, même si nombre de systèmes ne confirment pas la réception d’une candidature ou vous tiennent informés de votre candidature, genre 1 fois par semaine (et où, forcément, il n’y a aucune coordonnée disponible pour joindre le service RH).

Quelques points classiques du cv: pas de photo/âge, intitulé par poste puis entreprise, vue par mandats/activités/*résultats*, dates à droite, supprimer la partie loisirs/intérêts et insister plus sur les activités de volontariat/bénévolat, point mineur qu’on oublie facilement: on change de format papier du A4 au Letter US (alias 8.5×11 in ou 215×279 cm), prévoir une feuille de références (contact avec email et/ou tel),

Points aussi souvent sous-estimés:

  • la première expérience canadienne: que ce soit par bénévolat, par petit boulot (alias jobbine en québécois), elle semble essentielle, principalement pour avoir une référence locale
  • l’équivalence des formations (malgré une entente): plutôt simple pour l’informatique (on s’en fiche ou presque, c’est l’expérience et les certifications internationales qui comptent), dans beaucoup d’autres domaines, on risque de vous demander de retourner sur les bancs de l’université…
  • le fait d’avoir souvent à recommencer plus bas de l’échelle (même si ensuite, cela peut remonter vite),
  • certains RH remarqueraient aussi qu’il y a trop de risques que vous repartiez ou qu’il y a déjà trop de Français dans la société 😉

(English below)

Arrivée

Retour au Canada et après avoir initié quelques démarches administratives, petit passage à la ville de Québec qu’il aurait été dommage de rater.
Cette fois-ci, on est bien passé au mode hiver canadien et aux premières neiges de Charlottetown, ont succédés les dizaines de centimètres de neige par endroit et les -10 à -20°C en température (diminuer encore de 10°C en température ressentie…). Bon, d’accord, il fait pas chaud mais bon avec suffisamment de couches d’habits et si on ne traîne pas 3h dehors, on s’en sort 🙂

Les déplacements entre Montréal et Québec sont relativement facile, soit par bus (~3h30, 60CAD), soit en covoiturage (~2h15, 15-20CAD, amigoexpress/payant – contrairement au reste du Canada, pas grand chose avec craiglist/kijiji).

Visite

D’une manière différente de Toronto/Montréal, il y a aussi une certaine rivalité/amitié entre Québec et Montréal. A mon précédent passage, je me souviens d’un journal gratuit présentant les maires de 2 villes comme Astérix et Obelix en train de se chamailler.

C’est une ville en mode neige que j’ai visité en alternant beau temps très froid et couvert/tempête de neige plus doux.

  • Vielle-ville, Place d’Youville,

  • Parlement du Québec,

  • Chateau Frontenac (extérieur seulement/ne se visite pas),

  • Quartier du petit Champlain, Place Royale,

  • Chutes de Montmorency: très joli chutes en partie gelées et une balade pour faire les miradors encore accessible (une partie est fermée pour l’hiver),

  • Marché du vieux port: comme pour Montréal, fortement diminué en période hivernale,

  • Musée de la civilisation: expositions permanente « le temps des québecois », « C’est notre histoire: premières nations et Inuit du XXI siècle » et temporaires « Une histoire des jeux vidéos » (souvenir, souvenir), « Haïti in extremis » (lien art XXI siècle et Katrina/2010) et « Paris en scène 1889-1914 » (qui pour moi faisait un écho avec ma visite de l’expo Brassai que j’ai vu à l’Hôtel de ville de Paris),

  • Citadelle,

  • Carnaval de Québec: ouverture et un couronnement de duchesse un peu long (une heure dans le froid pour faire du cinema marketing, ca le fait pas), un petit feu d’artifice et pleins d’activités cool: glissade, chiens de traineaux, calèche, bataille de boule neige (ils ont essayé de battre le record mondial 5800pers à Seattle, mais pas réussi)[1][2], …


Arrival

Back in Canada, after launching some administrative tasks, I went to Québec city that I missed before.
This time, we are really in Canadian winter and the first snow of Charlottetown are a small thing compare to the current falls of snow you got here.
Someday -5°C, sometimes -15°C and 10° less if you want the felt temperature. Ok, it’s real cold but with enough layer of clothes and if you don’t stay hours outside, especially doing nothing, it’s manageable 🙂

To move between Montréal and Québec is easy, either by bus (~3h30, 60CAD), either with a rideshare (~2h15, 15-20CAD, amigoexpress/pay – unlike most of Canada, not much on craiglist/kijiji).

Visit

  • old town, Youville place,
  • Parlement of Québec,
  • Chateau Frontenac (outside only),
  • Quartier du petit Champlain, Place Royale,
  • Montmorrency waterfalls,
  • Market at vieux port: as for Montréal, a lot smaller in winter,
  • Musée de la civilisation,
  • Citadel,
  • Carnaval de Québec.

Juste un petit avant goût car au final, je n’ai pas fait tant que ça de tests et j’y reste en 2014, donc il y aura tout le temps de découvrir 🙂

  • Divers/International:

  • Spécialités: tout et n’importe quoi au sirop d’érable 🙂 (pancakes, bacon, …), la Poutine (Québec), le homard et son chowder (Peggy’s Cove/NS ou PEI),

  • Fruits/Légumes:
  • Boissons: le vin de miel, le vin de glace (ou le cidre de glace, ca existe aussi :), les bières, Clamato (jus de tomate amélioré),

  • Desserts/douceurs: Pets de soeur,

Quelques liens

(English below)

Arrivée

Coivoiturage depuis Ottawa (via craiglist/kijiji, mais c’est en minivan et on est sans doute dans les limites du service pro). Et retour de l’est avant mon avion pour Paris.

Visite

Montréal, concurrente établie avec Toronto 🙂 et premiers vents froids mes premiers jours (environ -5°C et -10°C ressenti… brrr)

  • Maisons à escaliers et décorations: là on passe à Noël,

  • Parcs (et quantité d’écureuils, mais le Canada sur cet aspect suit Hyde park et l’Angleterre ;-), Parc-nature de l’île-de-la-visitation, Parc Jarry,

  • Vieux Montréal et vieux port, marché Bonsecours, place Jacques-Cartier, chapelle Notre-Dame-de-bon-secours (en particuliers aux marins), Basilique Notre-Dame,

  • Centre-ville, Chinatown, le RESO (autre réseau souterrain géant), Basilique-cathédrale Marie-reine-du-monde (~1/4 de St Pierre de Rome), Cathédrale Christ Church,

  • Parc olympique/Stade avec la plus grande tour inclinée au monde, Marché Jean-Talon, Petite Italie, bars,

  • Environs avec St-Jérôme: parc de la rivière du nord, Mont St-sauveur (et début des pistes de ski).


Arrival

Rideshare from Ottawa (through craiglist/kijiji but with a minivan and more a pro service). And another time, when coming back from east and go back to France.

Visit

  • Houses with external stairs and christmas decorations,
  • Parks (with tons of squirrels), Parc-nature de l’île-de-la-visitation, Parc Jarry,
  • Old Montréal and old pier, market Bonsecours, place Jacques-Cartier, chapelle Notre-Dame-de-bon-secours (en particuliers aux marins), Basilique Notre-Dame,
  • Downtown, Chinatown, RESO (another giant underground network), Basilique-cathédrale Marie-reine-du-monde (~1/4 of St Pierre de Rome), Cathédrale Christ Church,
  • Parc olympique/Stadium with the most inclined tower in the world, Jean-Talon market, small Italy, bars,
  • St-Jérôme: parc de la rivière du nord, Mont St-sauveur (and beginning of ski season).

(English below)

Arrivée

Pas de train (plus proche gare: Moncton, NB) ou de covoiturage (visiblement, ca calme l’hiver), donc bus Halifax – Charlottetown. Ensuite bus Charlottetown – Moncton et train pour revenir à Montréal.

Visite

  • Confederation bridge reliant le Nouveau Brunswick à l’île du Prince Edward (12.9km),

  • Confederation trail (partie urbaine, mais ce chemin parcoure la plus grande partie de l’île),

  • Province house (berceau de la confédération canadienne), Basilique St. Dunstan,

  • Victoria park, Ardgowan (seulement les extérieurs).

Sur le retour vers Montréal, j’ai fait un passage éclair à Moncton, capitale du Nouveau Brunswick et seul état à avoir le Français ET l’anglais en langue parlée officielle.

  • Bore park / Parc du Mascaret, lieu d’observation des plus grandes marées au monde, celle de la Baie de Fundy (dixit 2-3m?)


Arrival

No train (nearest station is Moncton, NB) or rideshare (it seems very quiet in winter), so I went with the bus Halifax – Charlottetown. Later bus Charlottetown – Moncton and train to Montréal.

Visit

  • Confederation bridge linking New Brunswick to Prince Edward island (12.9km),
  • Confederation trail (town part but it goes in almost all the island),
  • Province house (craddle of Canada’s confederation), St. Dunstan’s Basilica,
  • Victoria park, Ardgowan (outside only).

On the way back to Montréal, I did a very short stop in Moncton, New Brunswick capital and only province with both French and English as official spoken language.

  • Bore park to see the biggest tides in the world from Bay of Fundy (2-3m?).

(English below)

La fin du voyage est là. Aux neiges de l’hiver canadien, je vais dire (temporairement) au revoir pour retrouver la cité des lumières et les petits délices de la vie parisienne 🙂
Cette aventure se termine mais une nouvelle va commencer puisqu’en 2014, je serais donc au Canada. Après 3 ans d’itinérance, je suis content de me poser même si beaucoup de questions se posent comme toujours: se remettre au travail comment? où? quelles sont les spécificités du marché canadien? comment a évolué mon secteur d’activité?
Je ne suis pas inquiet outre-mesure par mon retour à l’emploi car je pense qu’il est plus important d’avoir une capacité, une volonté d’apprendre que d’avoir une présence au bureau dont on ne fait pas grand chose. Mon esprit a commencé déjà à cogiter sur les différentes choses que je pourrais faire que ce soit à titre pro ou perso, mais aussi de nouvelles idées de voyages…
On verra comment tout cela se passe, que je m’installe 1 an ou 10 ans au Canada ou ailleurs, dépend surtout de comment je vais apprécié le pays et mon travail. Le voyageur que je suis l’a déjà en partie fait même si les débuts de l’hiver ont réduit l’étendu de mon parcours. Reste à voir, la face vie active.

Depuis dimanche, je suis à Charlottetown sur l’île du Prince Edward où l’hiver, là aussi, a commencé à recouvrir la ville. Charmant endroit, déserté par les touristes en cette saison mais cela n’en rend l’endroit que plus appréciable pour moi, même si cela complique mes déplacements. Quoiqu’il en soit un lieu très plaisant et reposant 🙂


In a week, in Paris…

The end of the trip is here. I will say goodbye to the Canadian winter for a while and be back in lovely city of lights.
This adventure is ending but a new one will start, as in 2014, I will be in Canada. After 3 years of wandering our beautiful planet, I’m happy to come back to something more fixed but, as normal, there are tons of questions: back to work, where? how? specificities of Canadian job market? evolution of my domain?
I’m not really worried to return to work as I think it’s more important to have a capacity, a willingness to lean compare to people who stay at a desk and don’t do much. My mind already started to think about things to do as work or personal activities, but also other travelling ideas…
I shall see how it goes. The time I stay in Canada can be 1 year or 10 years, or somewhere else, but it will mostly depends on how I appreciated my job and the country. The traveller has already some insights of the latter, even if I did less than I was hoping, mostly because of the beginnings of winter. Soon, the work face.

Since sunday, I’m in Charlottetown on Prince Edward Island where winter also started to cover the city. It’s charming city, currently deserted of tourists but for me at least, it makes it more enjoyable (even if it makes things more complicate to find cheap transport).
In the end, a relaxing and quiet place 🙂

(English below)

Arrivée

Malgré mes efforts et report, je n’ai pas réussi à trouver d’autres personnes tenté par l’est canadien en début d’hiver ou même des covoiturages partiels.
Résultat, je suis parti de Montréal en train via Viarail. Première expérience du train canadien, plutôt confortable, technologique (wifi si bien placé/suffisamment près de la voiture restaurant, et prise électrique sur le siège) mais pas à grande vitesse donc 22h de trajet…

Visite

  • Port et front de mer,

  • île Georges (lieu de déportations des Acadiens), musée de l’immigration alias Pier 21,

  • Citadelle d’Halifax,

  • Peggy’s cove: vieux phare (représentant la carte postale typique de Nouvelle-Écosse) et homard :-).


Arrival

After many attempts and days of delay, I didn’t manage to find people travelling to East in this beginning of winter. same with rideshare.
So, I went with Viarail train from Montréal and got my first train experience in Canada. While comfortable and hi-tech (wifi inside depending if you are near enough of the restaurant coach and power plug on the seat), it is not a high speed train and it takes about 22h to go from Montréal to Halifax.

Visit

  • Pier and waterfront,
  • Georges island (where acadian where moved by british), museum of canadian immigration alias Pier 21,
  • Citadel,
  • Peggy’s cove: old lighthouse (certainly the most common postcard of nova scotia) and good lobster :-).

(English below)

Je suis arrivé à Montréal, premier passage, plus en mode porte d’entrée vers l’est. Le temps commence à bien se refroidir et on a un bon coup de froid quelques jours (-10°C ressenti…).
Comme je le constate, la saison n’est pas trop populaire pour les voyages routards. Clairement trop froid pour l’autostop sauf si un redoux se confirme. Deux jours à arpenter les rues de Montréal par ce temps me font dire que mon équipement n’est pas suffisant: bien pour du trek passé le premier quart d’heure ou demi-heure, je serais gelé en immobile sur le bord de la route par un vent qui vous glace sur place (et ce sera pire en déc/jan). L’essentiel du covoiturage se concentre entre Toronto/Ottawa/Montréal et les bus sont relativement chers (le transport représente plus de la moitié de mes frais au Canada).

J’ai 2 options:

  • resté dans le proche Québec: la ville de Québec, Saguenay et le lac St Jean et Tadoussac, même si la saison des baleines dans le St laurent est terminée.
  • réussir à trouver un bon plan pour descendre vers le New Brunswick/Prince Edward’s island et peut-être Halifax/Nova Scotia.

Avec un peu de patience et de chance, j’espère pouvoir faire les 2 mais vu que je reviens à Montréal plus tard, Québec et ses environs resteront une option facile.
Avantage de l’inter-saison, les paysages et parcs sont presque vide et on peut savourer la quiétude et la beauté de la nature. (même si beaucoup de gens vous présentent novembre comme un mois déprimant, de froid et pluie, sans suffisamment de neige pour les sports d’hiver… mais en bon voyageur de longue durée, on apprécie quelque soit les conditions ou presque 😉


I arrived in Montréal, first time, more as a gateway to East Canada. Weather started to be really cold and it was well freezing a few days ago (felt like -10°C).
As I feel it, season is not popular for backpacker travel. Clearly too cold for hitchhiking except if temperature goes back to moderate. After two days walking in Montreal in the cold wind, I know that my clothes are not enough to stand for some time on the road. Most of rideshare are focused on Toronto/Ottawa/Montréal and bus are relatively expensive (transport is already more than half my expenses for Canada).

Two options for now:

  • stay in near-Quebec: Quebec city, Saguenay and Saint-Jean lake, Tadoussac, even if whale season is over.
  • find a way to New Brunswick/Prince Edward’s island and maybe Halifax/Nova Scotia.

With a bit of patience and luck, I hope to do both, but as I will come back later in Montreal, Quebec and around will always be an easy option.
Good point of low season, parks/attractions are mostly empty and you can fully enjoy nature by yourself (even if many people say november is a depressing month, mostly cold/rain/snow but not enough snow to start snow activities but as a good long-time traveller, you enjoy it whatever the conditions or almost ;-).

(English below)

Arrivée

Moins de coivoiturage dispo vers Ottawa que Montréal donc bus…

Visite

Petite capitale du Canada, Ottawa pourrait presque faire figure de village comparé à ses 2 proches anciennes rivales Toronto et Montréal.

  • Centre-ville, By ward market,

  • Parlement du Canada, Cour suprême,

  • Canal Rideau, parcs, Rivière des Outaouais,

  • Églises, en particulier la cathédrale Notre-Dame avec un très beau style franco-irlandais :-),

  • Canadian museum of civilization / Musée canadien des civilisations (avec une expo temporaire sur le vodou),

  • Parc de la gatineau (au Québec mais juste de l’autre côté de la rivière).


Arrival

Lot less rideshare available compare to Toronto-Montréal, so went with the bus.

Visit

  • Dowtown, By ward market,
  • Canada’s Parliament, Supreme Court,
  • Canal Rideau, parcs, River of Outaouais,
  • Churchs, especially cathedral Notre-Dame in French+Irish style :-),
  • Canadian museum of civilization (with temporary exhibition on vodou),
  • Parc de la gatineau (in Québec but just the other side of the river).