You are currently browsing the tag archive for the ‘nepal’ tag.

Cuisine

Similaire à l’inde sur beaucoup d’aspect.

  • Momo, sans doute issu de l’Asie. forte ressemblance avec le Jiaozi chinois ou le Gioza japonais (voir Wikipedia ‘Dumpling’)
  • Dhal bhat, mélange de riz et lentilles
  • Tibetan bread

Ci-dessous un lien avec quelques recettes (pas testé)

http://www.himalayanlearning.org/the-himalaya/nepal-food.php?fpage=183&tpage=88

http://www.soray.name/index.php?option=com_content&task=view&id=117&Itemid=62

http://blog.tylerbell.net/2007/11/01/tibetan-bread/

http://www.ifood.tv/recipe/tibetan-prayer-wheel-barley-bread

Hôtel

Dans l’ensemble, j’ai trouvé les hôtels plus clean qu’en Inde, j’ai aussi apprécié de retrouver une connexion wifi dans la plupart de mes hôtels 😉

Un gros point de gêne par contre, c’est les coupures de courant qui sont très régulières et beaucoup plus longue qu’en Inde: quelques heures plusieurs fois par jours. Suivant les hôtels, il peut être nécessaire de switcher les lampes (2 circuits de lampes différents entre général et générateur de secours) et parfois les prises de courant sur générateur sont limitées au salle commune.

Il est aussi nécessaire, suivant les lieux (en dehors des zones de trek et de Kathmandu semble-t-il), de négocier les prix. A Pokhara, les discounts (20-30%) semblent la règle même si on vous demande le secret sur les réductions accordées.

Prix: ~300-500nrs pour les low budget hôtel, sur le trek des Annapurnas ~100-300nrs pour une chambre single/double/triple (même prix approximatif, parfois gratuit, les bénéfices se font sur les repas)

Mieux/pire

J’ai aimé:

  • Les paysages / la montagne,
  • le trek.

Moins aimé:

  • les coupures de courants,
  • les bus qui s’entêtent à donner des horaires de direct là où ce sont toujours des omnibus,
  • Comme l’Inde ou l’Égypte, on peut toujours tomber près d’un tas d’ordures à côté d’un superbe paysage. C’est cependant plus rare au milieu du trek …

Liens

Sur l’électricité et les problèmes de coupures récurrentes:

http://nepalsherpasig.fr/?tag=electricite (français installé au Népal)

http://www.nea.org.np/ (schedule des coupures en népalais uniquement)

Avis

Globalement, très content de mon trek, même si je n’ai pas pu faire le trek complet. C’est aussi dommage de ne pas avoir pu enchainé sur un petit trek de 3 à 5 jours.

Conseil pour les novices du trek: commencer par de plus petits parcours et moins connus, genre 5-7 jours. Si vous êtes toujours en forme après le premier, passez au suivant ;-). si possible, validez votre équipement et votre degré d’acclimatation à l’altitude avant (par ex, déjà vers 3000m si vous visez Thorung la et ses 5416m) que ce soit dans son propre pays ou à proximité.

Pratique

Pour les compagnons, différentes opportunités pour en trouver (forums internet, réseaux sociaux, bureaux de l’ACAP, sur le trek ou via agences.hôtels). Cependant, c’est mieux si le rythme de vie est similaire (marche, sommeil, …), notamment si vous partagez la chambre. Dans mon cas, ca correspondait bien 🙂

Sur les hôtels, essayer (si souhaité) de faire votre lessive et de prendre votre douche juste après votre arrivée au lodge pour avoir un peu de soleil. En général, au mieux, l’eau est tiède, sinon froide. Les 2-3 jours au top, on évite car souvent, l’eau est glacée … Pour les toilettes, c’est le plus souvent à la mode turque. Aucun chauffage dans les hôtels que ce soit les chambres, douches ou toilettes (même à 4000m …).

Au lodge/restaurant, il est préférable de commander à l’avance le repas/petit déjeuner. Le service est long en général (>=30min).

Internet: essayer de minimiser l’usage. on peut trouver des cybercafés mais les connexions sont souvent peu performantes et chères (10 à 20nrs / min, parfois minimum 10min). Il n’y a pas forcément de wifi, voir d’accès filaire pour utiliser son propre portable. Seul Jomson semble proposer des prix proches de Pokhara (100 à 300nrs de l’heure)

Manang: règle hôtel: tous les repas dans l’hôtel pour payer sa chambre un prix raisonnable (100-500nrs) sinon pas de chambre ou 1000 à 1500 nrs

Dans la plupart des hôtels, recharger son téléphone/appareil photo/laptop est payant, ~ 100nrs/full charge. Alternative triche avoir un convertisseur ampoule / prise électrique. mais comme pour Pokhara, les coupures électriques sont fréquentes.

Cuisine

Le repas universel des guides/porteurs est le Dal bhat. Pour le reste, vous retrouverez à peu près partout la même carte avec quelques options internationales (toast, pancake, pasta, chowmein, …) sachant qu’il y a une inflation des prix au fur et à mesure qu’on approche du sommet (Dal Bhat 250->500nrs, cup of black tea 30->100nrs).

Yak meat: suivant les hôtels, pas de viande de yak sauf en saison (oct-nov, Manang), seulement viande séchée. Cependant, dans certains villages, elle est dispo quoiqu’il arrive (Yak Kharka).

Équipement

Côté sac, le mien (24L) était clairement trop petit. Je pense que la bonne taille se situe vers les 40L.

Suivant votre consommation d’eau, essayer de remplir votre bouteille ou gourde soit avant de vous coucher, soit avant les repas pour permettre au produit de purification d’agir (entre 30 et 60 minutes). Je vous conseille de privilégier les pastilles micropur/aquatablet (160nrs les 50 à Pokhara) et ne pas utiliser l’eau en bouteille (pollution/coût) ou les stations de purification d’eau (coût) sauf besoin particulier.

Les bâtons de marches apportent un mon sens un réel confort. Plus de stabilité en montée/descente, plus de poussée sur sol plat. Cela permet aussi de ménager les genoux et le dos. Faites attention à ce propos et suivant vos antécédents, prévoyez genouillère ou autre.

Pour les quelques jours/heures de grand froid, prévoir des chaufferettes pour les mains et pieds (plutôt celle à usage unique qui semble durer plusieurs heures vs mon expérience de chaufferette réutilisable qui n’a duré que 15min) et des chaussettes/moufles adaptées. Pour moi, j’ai eu quelques heures de bon matin où j’avais vraiment l’impression d’avoir les mains/pieds gelés.

Un certain nombre de trekkers disposait de montre gps/altimètre, ce qui est assez pratique surtout si vous avez une fonction mémoire pour pouvoir ensuite uploader le trek sur votre ordinateur et le visualiser avec Google Earth ou un autre logiciel. Un (gros) point noir de ces matériels semble être le support unique de Windows, pas de client officiel pour Macos X ou Linux 😦 que ce soit Suunto, Garmin, TomTom, …

Lunette de montagne si possible. Après discussion avec le médecin de la HRA, mes lunettes correctives adaptatives (elles foncent en cas de forte luminosité) peuvent être suffisante mais elle ne couvre pas tous les angles. Conseil: compléter avec une écharpe fine qui peut à la fois servir pour protéger les yeux et le nez/la bouche

Prévoir occupation pour soir ou en cas de mauvaise météo: cartes, livres, jeux vidéos, films, … (attention à la disponibilité de l’électricité et coût de recharge pour le matériel électronique)

Quelques liens

http://www.mallatreks.com/equipment/

http://www.remichapeaublanc.com/nepal/fiche-pratique-que-mettre-dans-votre-sac-dos/

http://www.jardinature.net/page-conseils-marche.htm

http://www.quechua.com/fr-FR/comment-choisir-son-baton-de-randonnee-a-390.html

http://www.sportnat.com/lapouneur/calcul/batons.htm

http://trek-cordillere.com/bien-choisir-son-equipement.html

http://bambourando.over-blog.com/article-les-batons-de-rando-ou-de-trekking-61068173.html

http://www.enviedisdemarcher.com/2010/05/bien-choisir-ses-b%C3%A2tons-de-randonn%C3%A9e.html

http://www.camptocamp.org/articles/108778/fr/les-batons

Un commentaire sur ceux vendus au Népal: pas de dragonne comme la wii avec un blocker entre bâton et le poignet, peu de longueur pour permettre une tenue du bâton à différentes hauteur.

Mais dans l’ensemble, l’équipement au Népal est satisfaisant pour un trekker occasionel.

Petit extrait de ce que j’ai pu voir/goûter lors de mon séjour.

  • Nepalese Dal Bhat (Rice and Lentils) (W; R: [1], [2])
  • Tibetan bread (R [3])

  • Momo (le dumpling local) (W; R [4], [5])

(English below)

Intendance

Même si je suis resté une petite semaine, je n’ai pas fait grand chose … Comme pour Pokhara, effet de rattrapage, tri de photos, blog post (et toujours trop de coupures de courant), démarches (lourdes dans tous les sens du terme) au centre de visa pour l’ambassade indienne juste pour une ré-entrée.

Conséquence d’un séjour plus long au Népal (4 au lieu de 2 semaines), d’un visa pris trop tôt en France (nov. dernier) et de procédures administratives *** (ils ont pris des cours chez nous – en France ???), je dois écourter mon second passage en Inde pour cause d’expiration de visa. Je passe de 3 semaines à 10 jours. Ça va être express. Le bon côté, ca me laissera plus de temps pour la suite.

Visite

  • Thamel

  • Kopan monastery

In a similar way to Pokhara, I use most of my time in Kathmandu for non-tourist stuff: photo sorting, preparing blog post, administrative visa stuff for re-entry in india.
Sadly, as I stayed longer than plan in Nepal (4 weeks instead of 2) and as I took my indian visa very soon, I have to shortened my indian south trip (10 days instead of 3 weeks …). Good side, It will give more time for next countries.
See the few things that I saw in Kathmandu above/

J12 (17/04)

Bus Jomson – Ghasa – Tatopani (2720m – 2010m – 1200m)


Entre compagnons, accord commun pour arrêter le trek et rentrer à Pokhara (fatigue, genou ou cheville à ménager).

Malheureusement, nous ne réussirons pas à avoir de bus direct (mieux vaut réserver la veille si possible) et nous faisons le trajet en bus + jeep. Le trajet s’avère très cahoteux (beaucoup de sauts, surtout à l’arrière du bus) et le bus comme la jeep est bondé.

La météo évolue très vite: alternance ciel clair et grosse pluie pouvant durer plusieurs heures. On a même eu de la grêle (~1cm de diamètre)

J13

Bus Tatopani – Beni – Pokhara

Nous cumulons les ennuis: éboulement sur la route / 2h pour dégager, bus garé au milieu de la route bloquant le passage, bus bondé, accident / panne moteur, puis black snake ( = bad luck, doit s’arrêter et laisser passer un autre véhicule apparemment avant de repartir), arrêt fontaine pour la moitié du bus, arrêt goûter, et le comble: out of diesel (vous connaissez beaucoup de chauffeur de bus qui ne vérifie jamais leur compteur, vous ??? un camion de passage nous réapprovisionnera de quelques litres).

La météo continue d’évoluer rapidement : alternance ciel clair et pluie.

Arrivée vers 18h30 à Pokhara pour un repos bien mérité avant de rejoindre Kathmandu.

J10 (15/04)

High Camp, 4850m

Tea shop

Thorung la pass, 5416m + teashop

longe descente

Charabu, 4230m, pause déjeuner

Muktinath, 3800m, hôtel



Départ à l’aube de Thorung Phedi, comme une montée aux flambeaux mais avec des torches/lampes frontales.

Premières heures de la matinée difficile: mains qui gèlent à nouveau, je re-passe mon temps à souffler dans mes gants.

Petit maux de têtes qui apparaissent/disparaissent rapidement. faire attention.

La brise de fin de matinée devient fort vent froid l’après-midi.

Fin de matinée, longue descente du cal. on voit un américain/pro-cycliste faire la descente entre 30min (quand il nous faudra 4-5h …) en montain bike.

A l’arrivée, nous fêtons le passage du col de Thorung avec la seule bière du trek :-).

J11

Jharkot, 3550m

Khinga, 3355m

Kagbeni, 2800m, pause déjeuner

Eklebhatti, 2740m

Jomson, 2720m, hôtel



bien dormi (fatigue, alcool, redescente altitude ?)

genou gauche un peu douloureux, on ne sait pas si va continuer le trek vers Poonhill (3200m). De toute façon, on prend l’option bus et verra après.

A partir de Muktinath, route (à la népalaise, non-goudronnée et très douloureuse pour amortisseur). Une bonne partie du chemin se fait sur la route => pas mal de poussière dues aux nombreuses voitures qui passent (mais c’est pas le périph parisien non plus …).

Je ne sais pas s’il y a des chemins alternatifs pour les trekkers mais c’est souhaitable car trekking et route ne font pas forcément bon ménage même si la route est souhaitable pour le développement de ces zones.

J7 (12/04)

Manang, journée d’acclimatation

Gorapurna Lake

Chongko viewpoint


météo excellente, ciel quasi bleu malgré quelques nuages.

Pendant la marche du jour, on se sent curieusement plus lent, l’altitude y est sans doute pour beaucoup.

Après Manang, il est de toute façon conseiller de ralentir, les distances sont plus faibles mais les dénivelés beaucoup plus important.

Après-midi, nous allons écouter un speech sur l’altitude de l’Himalayan Rescue Association. Il est aussi possible de mesurer son taux de saturation en Oxygène pour avoir une évaluation de son degré d’acclimatation.

Points notables

  • Acclimatation: avec l’altitude, augmente: notre respiration, nos pulsations cardiaques, blood pressure, red blood cells, urination. Conseil boire 3-4L/jour
  • N’est pas prévisible sauf si déjà expérience de l’altitude et encore.
  • Les maux de tête et perturbations du sommeil peuvent avoir d’autres causes.

Je vous invite à consulter leur site pour plus de détail.

Fin de journée, nous profitons des boulangeries locales.

J8

Gunsan

Yak Kharka, 4050m

(Letdar, 4200m)

matin, météo ciel très gris/nuageux

rythme ralentit avec altitude + neige

stop à cause de la neige à Yak Kharka, conseil des guides: dormir pendant l’après-midi …

J9

Letdar, 4200m

Thorung Phedi, 4450m


météo largement meilleur même si l’aube fût nuageuse.

première heure de la matinée difficile: les mains gèlent, je passe mon temps à souffler dans mes gants

petit maux de têtes qui apparaissent/disparaissent rapidement. faire attention, en cas d’aggravation.

Finalement, nous rejoignons le troupeau de tous les trekkers avant le passage du col de Thorung la, à Thorung Phedi (littéralement le pied du Thorung).

J4 (09/04)

Bagarchap, 2150m

Danaqyu, 2200m

Timang/Latamarang, 2400m, pause déjeuner

Koto, 2640m

Chame, 2710m, hôtel


Il commence à faire frisquet le matin. et je me réveille plusieurs fois pendant la nuit (altitude ?).

météo grise, avec légère pluie: mieux pour la marche, moins bien pour la vue et les photos.

beaucoup de bois & travail du bois / scierie dans le coin. beaucoup de « déchets » de bois sur le sol.

J5

Bhratang, 2850m

Dhukur Pokhari, 3240m

Upper Pisang, 3310m, hôtel

Le début d’après-midi voit le vent se lever mais toujours beaucoup de soleil, terrain à découvert.

fête du village, tir à l’arc, monastère

J6

Upper Pisang, dawn

lower path

Lower Pisang, 3250m

Humde, 3330m +airport

Bhraga, 3450m

Manang, 3540m, hôtel

Finalement, je suis parti avec Claire et Joseph, un couple de Hong-Kong. Nous avons pris un guide-porteur, ce qui a permis de caser le supplément des sacs de couchage et quelques autres petites choses mais je laisse la moitié de mon sac à Pokhara… J’ai tout de même réussi à caser ~8kg dans mon sac de 24L dont une bouteille d’eau de 2L.

Une contrainte de temps pour cause de VISA (népalais & indien) me fait envisager dès le départ, la possibilité de raccourcir le trek: durée normale 18-21j, avion possible à Jomson (approximativement J+11), Bus possible entre Jomson et Tatopani (gagne 2 jours de marche).

Map: http://www.nepaltrekking.com.np/annapurna_circuit_map.html

Trekking profile (fourni par l’ACAP office):

J1 (06/04)

Premier jour, départ 6h30 pour le bus de 7h15 vers Besisahar, 820m. Le voyage dure (effectivement 5h) et se déroule sans accroc. Sur place, nous prenons notre déjeuner et validons le permis TIMS (checkpoint; ce sera le seul pour le TIMS). C’est aussi sans doute le dernier endroit où trouver un ATM avant Jomson sur le trek.

A partir de Besisahar, notre guide nous propose soit le bus 1h30, soit la marche 3h. Après avoir passer la matinée dans le bus, nous votons à la majorité pour la marche. (deuxième échauffement après Sarangkot près de Pokhara)

Nous traversons:

Khudi, 790m

Bhulbhule, 840m, ACAP checkpoint, hôtel

Après s’être enregistré auprès du bureau de l’ACAP, nous traversons le pont et nous arrêtons au premier hôtel disponible pour nous reposer. Nous commençons aussi à discuter avec d’autres trekkers, beaucoup que nous retrouverons tout au long du voyage (des français, des australiens, des philippins, des québécois, …)

J2

Bahundanda, 1310m, pause déjeuner

Ghermu, 1130m

petite pluie pendant la dernière heure de marche

Jagat, 1300m, hôtel

A l’arrivée petite douleur au genou malgré les précautions (bâtons de marche, consigne répétée du guide-porteur « go slowly, slowly »). Avec un peu de ketum et une nuit de repos, le problème disparait.

J3

Chamche, 1385m

Tal, 1700m, pause déjeuner

Karte, 1870m

Dharapani, 1900m, hôtel

A partir de Tal, l’approvisionnement des villages se fait uniquement par âne … il y en a beaucoup sur le chemin et on doit céder le passage … difficile d’arrêter cette armée d’ânes …

Plusieurs explosions retentissent. route en construction entre Chamche et Tal => Cela inquiète notre guide à cause des projections de pierres; A un moment, il nous sera même demandé par un militaire de nous abriter dans une échoppe derrière un rocher pendant 20 à 30 minutes.

ACAP check post à la sortie de Dharapani (conseil: valider-le la veille)

(English below)

Long arrêt à Pokhara

Intendance

Première chose, j’ai essayé de rattraper mon retard et régler quelques problèmes informatiques: tri de photos, blog post, backup internet photo. J’ai aussi malheureusement dû constater l’agonie de mon iPhone (plus de téléphone, ni de wifi, ni de GPS, …) malgré mes tentatives de récupération (soft reset, reset network settings, reset/erase content, full restore, la seule chose que je n’ai pas testé, c’est le four) guère facilitées par l’absence d’ordinateur Mac ou Windows et des connexions internet régulièrement coupées de manière longue pour cause de coupures de courant (ce qui est quasi-permanent au Népal).

Deuxième point, trouver des compagnons de trek. Comme pour la plongée ou d’autres activités, il n’est guère recommander de trekker seul. Point difficile, je cherche à faire un trek long (10 à 20j) là où la majorité des gens semblent partir sur 5 à 7j. Pistes, via les bars/restaurants, agences de trekking, les forums internet (trekinfo.com, voyageforum, couchsurfing.org, …), le bureau de l’ACAP (Annapurna Conservation Area Project) et dernière option, se lancer sur le trek et rejoindre un groupe en route.

Ensuite, toujours pour le trek, acheter le permis ACAP et la TIMS Card. l’utilité de cette dernière n’étant pas claire, beaucoup de monde la voit comme une taxe touriste. Attention, si à Pokhara, le TIMS office et celui de l’ACAP sont au même endroit (~10min du sud de Lakeside), les bureaux n’ont pas les mêmes horaires (Lu-Ve et Sa matin pour TIMS, tous les jours ~10-17h pour l’ACAP). En terme de paperasses, vous serez obligé de remplir 2 formulaires quasi-identiques (le TIMS rajoute les contacts et numéros d’assurances) et de fournir pour chaque permis, 2 photos d’identité.

Dernier point, achat/location de matériel. On trouve presque tout à Pokhara comme matériel mais en majorité de la contre-façon. La qualité est cependant suffisante pour au moins un trek majeur d’après la plupart des guides comme le Lonely Planet.

Pour info, une comparaison de prix

matériel

prix d’achat en France

achat au Népal

location au Népal

sac de couchage / sleeping bag

150-400€

2000-3500nrs (~20-35€)

40-60nrs/j

batons de randonnée / walking stick

10-100€

500-1500nrs (~5-15€)

polaire / fleece jacket

30-150€

750nrs

bonnet / cap

10-50€

200nrs

Il est par contre recommandé de se fournir chez soi pour les parties « sensibles »: chaussures, chaussettes, gants, vêtements techniques (type Icebreaker/Odlo), lunettes de haute-montagne (oubli; 40-150€ en France).

Un regret, ma combinaison de sac à dos 80L+24L n’est pas trop adaptée. Je pars avec le 24L, mais il est vraiment bourré (habits, bouteille d’eau, kit partiel de secours/médicaments) et je mets le sac de couchage dans le sac du porteur.

Visite

  • Phewa Lake

  • Bahari Temple
  • World Peace Pagoda (Shanti Stupa)
  • Sarangkot at sunrise (montée en taxi à 5h ~20min, descente à pied ~2-3h)
  • Parapente / Paragliding: première expérience très sympa au dessus du lac. Il est juste dommage que ca dure si peu de temps: alors que j’avais demandé un cross-country tandem flight d’1h de vol, la météo l’a transformé en 30min qui en pratique faisait 15min. ce qui me semble peu pour 70€. A priori, les prix en France semblent aussi tourner entre 50 et 100€

A noter, beaucoup de pluie ces derniers jours de début/mi-avril (très en avance, habituellement plutôt juin d’après les locaux): en général, matinée très belle et en milieu/fin de journée, grosse pluie.


I stopped a long time in Pokhara. Mainly for 3 reasons: some computer/smartphone problems, finding trekking companions and prepare trek (buy/rent some equipment, ACAP & TIMS permit).

You can see above some of the places/activities I did. Please note, there was a lot of rain in these days (beginning/mid April): most of time, good morning but rain in middle/end of the afternoon.