You are currently browsing the tag archive for the ‘Vietnam’ tag.

(English below)

Je suis parti d’Hanoi avec un bus de nuit vers Lao Cai (plus de place dans le train). arrivée vers 6h du matin. J’ai pris un rapide petit dej avant ~30min de marche pour arriver au poste frontière (en suivant la rue Nguyen Hue).

Les démarches administratives sont rapides côté vietnam, puis on traverse le pont délimitant la frontière. Le traitement est légérement plus long côté chinois avec une fouille rapide des bagages (mais on ne m’a pas demandé si j’avais un guide subversif – càd avec Taiwan indépendant). Un point appréciable à la sortie des douanes, je leur ai demandé de me confirmer où se trouvait la station de bus et l’ATM le plus proche et il m’ont gentiment fourni un petit papier avec un plan du coin et un vocabulaire chinois de base (anglais/chinois/pinyin mais sans les accents). Au passage, 1h en plus par rapport au Vietnam, soit +6h de décalage horaire par rapport à Paris.

   

Après l’inévitable passage par l’ATM, je me rends à la station de bus … dommage, j’ai loupé le premier bus, quitte pour attendre 10h50 et ensuite en route pour Kunming !

Sur le chemin, premières observations: autoroutes modernes, un contrôle des passeports/identité à l’entrée (je ne sais pas si c’est dû à la proximité de la frontière ou autre), pas mal de chauffe-eau solaire, à certains endroits des rangées de lampadaires éoliens+solaires, il semble aussi que le yunnan ait une forte communauté musulmane (j’ai vu passé une ‘broad muslim street’ quelque part)

Arrivée ~19h à Kunming à la station de bus est et bus 60 pour rejoindre le centre ville (près de la gare ferroviaire).

Quelques liens intéressants sur le sujet:


I left Hanoi with a night bus to Lao Cai (no more sleepers in night train) and arrived there at ~6am. After a quick breakfeast near bus station / railway station, I walked about 30 min to reach border (I had read it was a short walk … but at least easy, just follow Nguyen Hue road).

Immigration stuff is quick on vietnamese side. After I crossed the bridge over the river which forms the frontier. Process a little bit longer on chinese side with a quick check of luggages. I was not asked if I had a subsersive guidebook – one with independant Taiwan …). A good thing when I ask customs about ATM/bus station location, they gave me a small map and chinese basic glossary (english/chinese/pinyin without accents). Also need to change clock, +1h compare to Vietnam, +6h vs Paris time.

After the usual ATM withdrawal, I went to bus station … sorry, you missed the first bus and I waited 10.50am for next one before going to Kunming.

On the road, I made my first observations of China: modern highways, an identity/passport check on highway toll entrance (not sure why …), a lot of solar water heater, at some place rows of solar/wind powered public lights. It also seems Yunnan has a big muslim community.

I arrived around 7pm at Kunming at Eastern bus station, took bus (60) to join railway station to town center.

Some interesting links:

Suite de mes dégustations culinaires: Vietnam.

  • Du classique: soupe, riz (com ga – poulet), nouilles, hu tieu kho, … (R: [1], [2])

  • Les spécialités: des plus connues comme le Pho ou Banh cuon (R: [3], [4], [5], [6])
  • à celles moins

  • Marmite mongole locale: cac mon: lau thai (ilot assaisonnée thai), cu lau hai san (seafood hot pot), cu lao ca duoi (ilot raie)

  • Ban Mi (le sandwich local avec différents assortiments locales: soja, carotte, mortadelle chinoise, …)
  • sans doute, l’un des plats des plus originaux, même si je ne l’ai pas trouvé très intéressant du point de vue gastronomique: du chien (sans doute experimentable dans d’autres pays …)
  • Desserts (beaucoup à base d’algues)
  • Quelques fruits originaux: côc, oi (goyave), mang cau (L: [1], [2])

Ci-dessous des liens/articles avec ou sans recettes (pas testé)
(fr)
http://cuisine.journaldesfemmes.com/recette-vietnam
http://www.decouverteduvietnam.com/cuisine-vietnamienne.html
http://www.tao-yin.com/cuisine/cuisine_vietnamienne.html
(en)
http://www.vietnamese-recipes.com/
http://www.food.com/recipes/vietnamese

(English below)

Arrivée

Au départ, je pensais faire le trajet en train de nuit, mais finalement c’est en bus de nuit que j’ai fait le trajet. A l’inverse de l’Inde (où j’ai expérimenté), le bus de nuit est un format avec couchettes. Par contre, il vaut mieux ne pas être trop éloigné du gabarit asiatique sinon bonjour pour rentrer …

Visite

  • Ngoc son temple / Temple de la montagne de Jade,
  • Hoan Kiem lake,
       
  • Van Mieu – Quoc tu giam / Temple de la littérature,
       
       
  • One-pillar pagoda,
  • Ho Chi Minh mausoleum,
  • statue de V.I. Lê Nin,
  • Dim Kim Ngan, former communal house of Hang Bac street,
  • Gia Hôi Phât Viêt Nam / Quan Su pagoda,
  • Hoa Lo prison – Maison centrale,
  • Bach Ma temple.

Arrival

At first, I wanted to go by night train but finally I switch to night bus. Night bus have some sleeper seats but as for train’s hard seat, it is probably better to have a « normal » size not to different than asian one, else space is limited.

Visit

  • Hoan Kiem Lake,
  • Ngoc Son Temple,
  • Bach Ma Temple,
  • Ho Chi Minh Mausoleum
  • One-Pillar Pagoda,
  • Temple of Literature – Văn Miếu,
  • Lenin Statue & Park,
  • Hoa Lo Prison (The Hanoi Hilton),
  • Bach Ma temple.

(English below)

Arrivée

Nouveau train entre Danang et Hué, plus court, mais ça se bouscule quand même pour rentrer … j’avais pris mon billet en hard seat et les places sont réservées mais je suppose que le premier arrivé a plus de souplesses pour placer ses bagages.

   

Il y a un peu plus de « vie » en hard seat comparé aux sleeper class (classique vendeur avec chariot à l’occidentale pour la nourriture dans les 2 cas) mais ca reste léger en marchands ambulants tout de même. moins fun que l’Inde ou la Thaïlande :-). Malgré un espace très compressé (6+4 places pour un bloc de bancs, mieux vaut ne pas trop s’éloigner de la taille « asiat » ;-). Les locaux arrivent sans problème à manger, dormir (sur le banc ou par terre). Pas trop de place pour les gros bagages surtout si on arrive en milieu de trajet . Pas simple de lier conversation.

Visite

  • Cité impériale,
       
       
  • Ancienne maison et son jardin,
  • Pagode Thien Mu,
       
  • Tombes d’anciens empereurs vietnamiens: Minh Mang (zappé), Khal Dinh, Tu Duc,
       
       
  • Courte balade en dragon boat sur la rivière des parfums (mais j’ai pas particulièrement identifié de parfums …:-p )
       

Arrival

Train Danang – Hué for a few hours. I took a hard seat. There is a lot more « life » compared to sleeper: still the classical western food trolley but also few « jewels »/statues dealers. Not as good/fun than India or Thailand 🙂

Also you want to avoid those seats if you are too big compared to usual « asian size ». Benches are 6+4 seats on a block and people still managed to eat, sleep (either compressed on the bench or on the floor) but there is little space for big luggages especially if you arrive in the middle.

Visit

  • Imperial city / citadel,
  • Old garden house,
  • Thien Mu pagoda,
  • Vietnamese emperors’ tombs: Minh Mang (skipped), Khal Dinh, Tu Duc,
  • Short Dragon boat on perfume river.

(English below)

Arrivée

Re-belote pour le train de nuit, cette fois entre Saigon et Danang, arrivée en fin de matinée et puis bus vers Hoi An sans accroche particulière (juste de la pluie pour changer …) et marche pour rejoindre les abords de la vielle ville où se trouve les hôtels budget.

       

Visite

  • Vieille ville,
       
  • Chua Phap Bao,
       
  • Quais,
  • Japanese bridge,
  • Hôi Quan Triêu Châu / Assembly hall,
  • local market,
  • Ancient house,
  • Coup de chance, un des soirs où j’étais là, c’était le Full Moon Festival, aka Old Town’s Night: plein d’illuminations, coupure de l’éclairage public et bougies sur la rivière (autres postes blogs: teamfroz, travelpod craig61, …).
       
       

Très touristique, la vielle ville serait plus sympa si elle n’était pas envahie de boutiques pour touristes … Ca fait beaucoup moins couleur locale.


Arrival

Again, the night train. Between Saigon and Danang, I arrived at the end of the morning and took a bus to Hoi An. No difficulty except some rain when I switch between train and bus. From Hoi An bus station, I walked to old town and found my hotel.

Visit

  • Old town,
  • Chua Phap Bao,
  • Quays,
  • Japanese bridge,
  • Hôi Quan Triêu Châu / Assembly hall,
  • Local market,
  • Ancient house,
  • Lucky, I was there for Full Moon Festival, aka Old Town’s Night: a lot of lights and candle, turning off public electric light and candles/boats on the river (other blog posts: teamfroz, travelpod craig61, …).

Hoi An was cool but a bit too touristic for me, too many tourist shops compare to more preserved towns.

(English below)

Petit pépin, plus ou moins planifié, mon (vieux) téléphone (un iPhone 3G dont certaines fonctions avaient commencé à dérailler comme le wifi et le gps) a été perdu/volé.

L’impact est limité, juste un petit confort en moins. Par contre, n’ayant pas trouvé trop d’informations sur le web sur la perte/vol EN VOYAGE, je me suis dis qu’un post pourrait être utile à d’autre. Donc ma « petite » checklist pour anticiper ou réagir à ces désagréments (et c’est aussi valable pour un ordinateur portable). Malgré tout, les chances de récupération restent faible.

  1. appeler votre téléphone pour le faire sonner/vibrer et vérifier qu’il n’est pas à un endroit connu près de vous;
  2. Utiliser une application « anti-vol » avec géolocalisation du téléphone (Smartphones: Apple find my iphone, Cerebro, Seek Droid, Samsung DIVE, Smartphones/ordinateurs: Prey project, …) et si le téléphone n’est pas dans un lieu connu ou pas récupérable directement, donner ces informations à la police (si vous faîtes un dépôt de plainte).
  3. Changer tous les mots de passe présents sur votre téléphone/ordinateur (au moins ceux sensibles, banque/email ou tout autre action concernant des données sensibles). ATTENTION ! évidemment, ne changez pas le mot de passe de votre application « anti-vol » sous peine de casser le dernier lien avec votre smartphone !
  4. Envoyez un SMS sur votre téléphone pour signaler « téléphone perdu. Merci de rappeler le numéro xxx ». Si quelqu’un d’honnête a votre téléphone (petit espoir), vous pourrez peut-être le récupérer directement. Plus tard, éventuellement, répeter l’opération en menacant d’appeler la police et/ou en citant des localisations connues.
  5. Eventuellement, demandez à votre consulat s’ils ont des conseils à fournir et s’il préconise un dépôt de plainte et où. Dans la plupart des cas, ils le conseilleront (en tant qu’autorité administrative).
  6. Dépôt de plainte si vous l’avez décidez. Si vous trouvez un policier compréhensif, demandez lui son nom et son téléphone, il sera peut-être plus dur à retrouver plus tard.

Une fois que vous considerez le téléphone/ordinateur définitivement perdu ou passez un délai fixe (qui dépendra de la sensibilité de votre appareil => d’une heure à plusieurs jours):

  1. Si vous le pouvez, demander l’effacement complet des données du téléphone (Blackberry, Apple find my iphone, Samsung dive, …);
  2. Si l’opérateur local le permet, demander le blocage du téléphone sur les réseaux téléphoniques, dit blocage IMEI (je ne sais pas s’il y a un mécanisme similaire pour les réseaux CMDA, USA/Canada). Dans certains pays, une plainte peut être un pré-requis. Eventuellement, si l’opérateur local répond par la négative, essayez dans votre pays d’origine.

En parallèle, si vous avez à racheter un téléphone pas cher, je vous conseille le Nokia 1280 (GSM 900/1800 seulement). Il n’est compatible avec tous les pays (principalement pas le Japon, l’Amérique du Sud, les USA et le Canada) mais il coûte 20 à 30 US$. Il faut s’attendre à 2 ou 3 fois plus sinon. Attention aussi, à chaque fois qu’on retire la batterie et que l’on change de carte sim, il faut re-saisir l’heure/date et ses autres paramètres et que les contacts qui sont stockés sur la carte SIM (ou demander manuellement la copie sur le téléphone).

Bien évidemment, tout cela n’est que le cas idéal de comment réagir « proprement ». Suivant le degré de préparation/d’informations disponibles et bien sûr le temps que vous êtes prêts à donner à ses démarches, Il pourra simplement s’agir d’acheter un nouveau téléphone et rien d’autre.

Tout cela ne dispense pas de limiter les informations sensibles qui peuvent être stocké sur un smartphone ou un ordinateur, ou tout du moins, de les chiffrer (avec des applications comme Truecrypt, Keepass, etc.; moins d’options malheureusement pour les smartphones).

Un inconvénient des applications « anti-vol » est que pour durer dans le temps, le voleur ne doit pas faire de reset, effacer le contenu du smartphone ou du laptop ou retirer la carte SIM. Cela implique de le laisser au moins en partie utilisable par un tiers: pas de mot de passe de verrouillage sur un smartphone, compte utilisateur invité sur un portable. Dans le cas contraire, il sera toujours possible d’avoir des informations mais sur une plage de temps très réduite a priori. C’est un choix de l’utilisateur (ou de l’entreprise).

Dans le cas du Vietnam, les opérateurs ne semblent pas capable ou pas vouloir faire de blocage IMEI (pourtant il semble que les vols de portables soient monnaie courante). J’ai demandé côté France si le blocage était possible et était répercuté à l’international (mais forcément que sur les réseaux d’operateurs faisant le blocage donc pas le Vietnam). sans réponse utile au final. Un autre problème est qu’il n’y a pas d’enregistrement réel de la carte SIM pré-payée, donc au bureau Mobifone, on m’a pointé que mon numéro était à un autre nom … Côté police, j’ai rebondi entre 3 commissariats (le dépôt de plainte devant se faire au commissariat du lieu supposé de la perte/vol pour le vietnam) pour finalement me voir dire par un officier « j’ai pas le temps / c’est inutile » (et sachant qu’il est très préférable d’être accompagné par quelqu’un parlant vietnamien). Une évolution future peut-être, la création d’une police pour touriste pourra simplifier le dépôt de plainte (mais cela n’implique pas forcément une meilleure investigation).

Au final, ce qui m’agace le plus: ma faute d’avoir perdu mon téléphone et l’incapacité environnante à faire quelque chose malgré les informations disponibles (opérateur et police principalement; il y a peut-être des bonnes raisons mais on ne peut pas dire qu’elles soient très claires).

Sur le sujet du blocage IMEI, vous pouvez aussir lire la page wikipedia (en anglais)

http://en.wikipedia.org/wiki/IMEI#Blacklist_of_stolen_devices


Small hindrance, you can have during travelling, the loss or theft or your phone. Sadly, it happens to me while I was in Ho Chi Minh city, Vietnam. It was an old iphone 3G partially broken (Wifi mainly, GPS half working).

Impact on travel is limited, only a bit less comfort for a few things. But as I didn’t find much information on loss/theft on phone while travelling, I decide to make a blog post on it.

So here, my « checklist » to prepare/respond to the loss/theft of a smartphone or a computer:

  1. Call your phone to make it ring or vibrate and check it is not around ?
  2. Use anti-theft app (Phones: Apple find my iphone, Cerebro, Seek Droid, Samsung DIVE, Phones and computer: Prey project, …) and if not in your wereabouts, give intel to the police.
  3. Change all passwords stored on your smartphone/computer (and remind if any other sensitive data). Of course, DON’T change the password of your anti-theft app !
  4. Send a SMS on your phone to say « Lost phone. Please call number xxx ». If you are lucky enough to have your phone with a honest guy, maybe you will recover it quickly. Later, you could try to use a more threatening tone saying you will call police and giving known locations of the phone.
  5. Ask consulate/embassy for advices and if they recommend to fill a police complaint (most will do).
  6. If decide to do so, fill a complaint. If you find a good/comprehensive policeman, ask him his name and phone. He could be more difficult to find another time.

Once you lose/estimated your chance of recovering it (between ~1h and a few days depending on sensitivity):

  1. Ask for wiping the phone if possible (Blackberry, Apple find my phone, Samsung Dive, …).
  2. Ask your operator/police to block IMEI of phone if possible (not possible/different process on CDMA networks). In some countries, you will need to have a complaint to do so. If local operator doesn’t help, try in your home country.

If you want to buy a new phone, I advise Nokia 1280 (GSM 900/1800 only). It doesn’t work in all countries (mainly not Japan, south America, USA, Canada) but it costs only US$ 20-30. Expect double or triple price for an international compatibility.

Of course, this process is an ideal « clean » case. Depending on your preparation, what intels are available and time that you can afford, you could just buy a new phone and stop there.

In the best condition, it will always be better to limit sensitive informations available on a smartphone or a computer and, if possible, encrypt them (example applications: Truecrypt, Keepass, …; sadly, not a lot of options on smartphones).

Also one problem of « anti-theft » app is: to last a long time and transmit more informations (supposedly meaning more chance to catch the phone), the thief must not do any reset of the smartphone or the computer. This imply the terminal could still be used in an acceptable manner by the thief: no complete lock of the smartphone or guest other on a computer. Else, you could be able to have informations but on a limited time probably. That’s a tradeoff, each user (or company) has to decide.

For Vietnam, it seems mobile operators are not able or don’t want to block IMEI of any terminals (whereas it seems phone theft is very common), only block SIM card (which is of limited interested for a prepaid SIM card evaluated to 65,000 Dong ~ US$ 3). I asked in my home country (France) if it was possible to do the IMEI blocking there and if it was valid on international mobile networks (for the one using blocking). No useful answer. Another problem, when buying prepaid sim card, there is no real registration … so when I asked about my sim card, I discovered it was registered to another name … On police side, I was bounced between 3 police stations (you are supposed to fill complaint in station corresponding at the ward where the loss/theft is supposed to have happened). And I finally got an officer who said to me that he was busy and it was useless/not interested (please note, you really want to have someone speaking vietnamese with you). Maybe an improvement in future with a tourist police office ?

On IMEI blocking, you can also read wikipedia page:

http://en.wikipedia.org/wiki/IMEI#Blacklist_of_stolen_devices


Quelques liens par pays trouvé sur le web concernant le blocage IMEI / Some links about IMEI blocking in different countries.

FR Orange http://assistance.orange.fr/mobile/urgences-et-depannage-mobile-perdu-vole-en-panne-perdu.php

UK Orange http://shop.orange.co.uk/mobile-phones/lost-your-phone

UK Virginmobile http://www.virginmobile.com/vm/ukCoverage.do?contentId=insurance.howdoi.sm283

AU Vodafone http://vodafone.custhelp.com/app/answers/detail/a_id/3128/~/imei-blocking

AU AMTA http://www.amta.org.au/pages/amta/FAQs.on.mobile.security

Nigeria Netvisa http://netvisa-gsmsecured.com/faq

CA Bell http://support.bell.ca/en-on/Mobility/Network_coverage/My_phone_has_been_stolen_while_travelling

CA Fido http://forums.fido.ca/t5/forums/forumtopicpage/board-id/NonTechnical/thread-id/1561/page/1

US AT&T http://www.att.com/esupport/article.jsp?sid=kb63935&cv=820#fbid=kG7P-sjS8iT

ZA MTN http://www.mtnsp.co.za/Support/FAQ/Pages/LostorStolenPhones.aspx

Thailand: seems not possible or only some operator

http://www.thaivisa.com/forum/topic/200306-blocking-locking-a-phone-based-on-its-imei-number/

http://www.thaivisa.com/forum/topic/74152-block-stolen-mobile-by-imei-number/

Other links/advises:

http://www.met.police.uk/crimeprevention/phone.htm

http://www.wikihow.com/Protect-a-Mobile-Phone-from-Being-Stolen

(English below)

Arrivée

Depuis Ben Tre, mini-bus dans le centre ville. Par contre, l’arrivée se fait au bureau de la compagnie et pas dans une des 4 station de bus de Ho Chi Minh city (HCMC). Mais si on demande gentiment (ce que j’ai fait :-), on vous dépose en moto à un arrêt de bus local pour rejoindre votre destination finale.

   

Visite

De multiples raisons personnelles et logistiques m’ont fait rester à Saigon plus longtemps que prévu.

  • Cho Ben Tanh, le marché central de Saigon,
           
  • Poste centrale, Buu Dien, Than Pho Ho Chi Minh,
       
  • Cathédrale Notre Dame,
       
  • Reunification palace & tank (extérieurs seulement),
  • quelques pagodes/temples,
  • Rues, trafic, balade en moto (en tant que passager et pas de trop de photos, désolé), …
       
       
  • Ga Sai Gon, gare ferroviaire,
  • Thao Can vien / Saigon zoo (visite totalement par hasard … je pensais que c’était un parc),
  • Chua Hoa Khanh,
  • Cuisine++

Arrival

From Ben Tre, there are mini-bus in town center, near the lake and the park to go to HCMC. One thing, these minibus goes to company office, not the usual HCMC bus station. But, if you ask kindly (what I did :-), someone can drive you by motobike to the appropriated bus stop to reach your next stop.

Visit

I stayed a bit longer than usual here, mainly for some personal and logistic reasons.

  • Cho Ben Tanh, main central market Saigon,
  • central post, Buu Dien, Than Pho Ho Chi Minh,
  • Notre Dame cathedral,
  • Reunification palace & tank (outside only),
  • few pagodas,
  • Streets, trafic, moto ride (as a passenger which does not make easy for photos … sorry)
  • Ga Sai Gon, railway station,
  • Thao Can vien / Saigon zoo (random visit),
  • Chua Hoa Khanh
  • and a lot of food …

(English below)

Arrivée

Je me suis rendu 2 jours à Nha Trang avec les trains de nuit. C’est tout confort. J’ai testé les couchettes hard et soft sleeper mais la différence de prix est faible (moins de 2€). et le hard sleeper vietnamien reste plus comfort à mon sens que le hard sleeper / sleeper class indien. Seul point dommage du train de nuit, on ne profite pas du paysage (mais on gagne sur le temps).

Visite

  • Cathédrale de Nha Trang,
       
  • Pagode Long son,
       
       
  • bord de mer et plage,
       
  • désolé pour les défenseurs d’animaux, mais j’ai testé la viande de chien … à mon sens, elle n’a rien de spécial et ne vaut sans doute pas le coup de faire leur abatage mais c’est pas le cas des viets (et des chinois);
       
  • Buddha debout en périphérie,
  • Tour des îles (Mieu, Mot – snorkelling, Tam, « plage » Con se or Tranh).
       
       

Arrival

I went two days in Nha Trang with night train from HCMC. It’s comfortable, either with hard, either with soft sleeper. Price difference is low, about 2€~3US$. IMHO, vietnamese hard sleeper are more comfortable that indian sleeper class: separate box with door, cushion and blanket. Only bad point of night train, no landscape view but you win some time.

Visit

  • Nha Trang cathedral,
  • Long son pagoda,
  • seaside and beach,
  • Sorry for animals defender, but I tested there dog meat … nothing really special which could justify it from my taste point of view. still vietnamese (and chinese) seem to like it;
  • standing Buddha outside of Nha Trang,
  • island tour (Mieu, Mot – snorkelling, Tam, Con se or Tranh « beach »).

(English below)

Arrivée

J’ai fait une journée Cu Chi / Tay Ninh au départ de HCMC. Depuis Ben Thanh market, le bus 13 permet de se rendre à Cu Chi en ~1h30 (+moto taxi environ 30min – ou bus 79 peut-être – pour rejoindre les tunnels) et depuis Cu Chi, le bus 702 permet de joindre Tay Ninh en un peu moins de 2h. A noter que si vous pensez utiliser une moto taxi à Cu Chi et que vous ne planifiez pas d’autres visites, il peut être préférable de prendre un tour organisé qui reviendra sensiblement au même prix (~140-160,000 Dong).

Visite

  • Cu Chi tunnels: Ben Duoc (attention, déplacement en canard dans les tunnels …),
       
       
  • le Dai Dao Tamky Pho Do, temple principale de la religion Cao Daiste, Thay Ninh (pas de photos extérieures, je suis arrivé sous une averse …)
       
       
  • Pas eu le temps (ni le temps qui passe, ni le temps qui fait) de faire la montagne Nui Ba Den.

Arrival

I made a day trip to Cu Chi / Tay Ninh from HCMC. From Ben Thanh market, bus 13 goes to Cu Chi in ~1h30 (+moto taxi about 30min – or bus 79 maybe – to reach tunnels) and from Cu Chi, bus 702 goes to Tay Ninh in ~2h. Please note, if you plan to use the moto taxi in Cu Chi and do not plan anything else, it could be easier and not more expensive to go for organized tour (about 140-160,000 Dong)

Visit

  • Cu Chi tunnels: Ben Duoc,
  • Dai Dao Tamky Pho Do, Cao Dai main temple, Thay Ninh (no outside photo, I arrived under big showers)
  • I didn’t get time enough (and either weather) to go to Nui Ba Den montain.

(English below)

Arrivée

Départ tranquille de Vinh Long, je prends une moto taxi jusqu’au ferry puis le bus public jusqu’à Ben Tre. Aléa courant, pas d’arrêt / dépose en centre ville, re moto taxi et tour (un peu laborieux) pour trouver un hôtel.

Visite

  • Vien Minh pagoda,
       
  • church (closed),
  • bord de fleuve,
           
  • marché,
  • Công viên Dong Khoi park avec de nombreux écoliers faisant du fitness (soit vers 7-8h, soit 17-18h),
  • Coconut candy factory: argh, pas réussi à mettre la main sur une seule … on m’avait pourtant dit qu’il y en avait une pas loin … ce sera pour une prochaine.

Arrival

Quiet departure from Vinh Long: moto taxi to ferry boat (eastern one, not in town center) and after ferry, public bus to Ben Tre. I missed the mark to make the bus stop not to far from town center and I had to take a moto taxi to get there. Also, Ben Tre seems to lack a bit of choice for budget hotel (or is it because of low season ?).

Visit

  • Vien Minh pagoda,
  • church (closed),
  • riverside,
  • market,
  • Công viên Dong Khoi park with school children doing fitness,
  • Coconut candy factory: I didn’t manage to visit one. I was said there was one some place but couldn’t find it. next time.