You are currently browsing the tag archive for the ‘visa’ tag.

(Sorry no english … about Work-holidays VISA registration in Canada)

Un des points qui m’a retenu au Pérou et à Lima en particulier était l’approche des ouvertures du PVT Canada. Pour rappel, le visa vacances-travail est une formule permettant de se rendre jusqu’à un an maximum dans un pays en étant libre d’y étudier, d’y travailler ou voyager, la liberté parfaite. Tous les pays ne permettent pas cette option mais il y a déjà un bon choix (Argentine, Australie, Canada, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Singapour, Taiwan). Et si le dossier est bien rempli, c’est un sésame beaucoup plus facile à obtenir qu’un vrai visa de travail qui, au moins, pour les pays anglo-saxons est beaucoup plus difficile à obtenir (sauf à avoir une entreprise qui vous sponsorise). Principale limitation, l’âge: jusqu’à 30 ans, à l’exception du Canada qui va jusqu’à 35 ans (ouf!).

Pour moi, c’était une façon idéale de finir mon voyage en « visitant » la face professionnelle d’un pays. Voyager et travailler/vivre dans un pays ne sont pas les mêmes expériences. J’avais, avant même de songer à ce scénario, eu beaucoup de retours positifs par des amis ou anciens collègues, PVT ou expat sur le Canada. Et comme c’était le dernier pays de mon parcours, le timing collait bien.

Etant parti 2 ans, j’avais envisagé de déposer ma demande soit en nov 2011, soit en nov 2012, puisque c’est à ce moment-là que les inscriptions s’ouvrent.

Bon, novembre 2011, j’étais en Chine, le courrier (normal) mettait 10j à arriver … au final, je n’ai pas envoyer le dossier car le quota s’est clos avant. Note prise à ce moment là, passez par UPS et autres transporteurs.

Autre tendance de 2011, un raccourcissement dans le remplissage du place des quotas pour le Canada … Donc comme pour 2010 et 2011, on prépare son dossier avant même si les formulaires officiels ne sont disponible qu’à l’ouverture des inscriptions et induisent donc un délai minimum.

Enfin pour 2012, j’étais « prêt » et je suis revenu à Lima début novembre exprès. Bien m’en a pris … Cette année l’ambassade a ouvert les inscriptions le 7 novembre vers 15h heure de Paris (soit vers 9h à Lima) et se sont closes le 9 novembre vers 16h (Paris). Par close, il faut comprendre, qu’ils ont reçus plus de dossier à ce jour que le quota annoncé et qu’il était encore possible d’envoyer un dossier mais avec le cachet de la poste à cette date en dernière limite.

Tendance ouverture/fermeture recensée par le site pvtistes.net: 2010, quota de 7000 places écoulées en 36j, 2011 quota de 6750 places en 12j, 2012 6750 places en 2j!

Multiples explications possibles à cette demande: la crise en Europe, l’emploi des jeunes, l’herbe est plus verte (forcée a priori par bon nombre de recents reportages TV sur le Canada en France semble-t-il), … Je l’avais déjà observé en partie lors de mon passage en Australie où j’avais croisé beaucoup de jeunes en PVT.

En attendant le traitement des 12000 dossiers recus (d’après le site pvtistes.net; voir 30000 d’après le journal metro de Montréal), les principales alternatives sont:

  • pour les moins de 30 ans, voir les autres pays PVT,
  • pour les 30-35 ans et plus, trouvé une entreprise qui sponsorise un visa (que ce soit pour l’EIC Jeunes professionnels au Canada ou pour un visa travail normal).

Le site pvtistes (encore lui!) a recensé l’ensemble des options pour le Canada.

Pour moi, pour l’instant, c’est attente du traitement du dossier … (je n’ai même pas l’accusé de réception de l’ambassade, même si j’ai celui d’UPS au moins)

(English below)

Intendance

Même si je suis resté une petite semaine, je n’ai pas fait grand chose … Comme pour Pokhara, effet de rattrapage, tri de photos, blog post (et toujours trop de coupures de courant), démarches (lourdes dans tous les sens du terme) au centre de visa pour l’ambassade indienne juste pour une ré-entrée.

Conséquence d’un séjour plus long au Népal (4 au lieu de 2 semaines), d’un visa pris trop tôt en France (nov. dernier) et de procédures administratives *** (ils ont pris des cours chez nous – en France ???), je dois écourter mon second passage en Inde pour cause d’expiration de visa. Je passe de 3 semaines à 10 jours. Ça va être express. Le bon côté, ca me laissera plus de temps pour la suite.

Visite

  • Thamel

  • Kopan monastery

In a similar way to Pokhara, I use most of my time in Kathmandu for non-tourist stuff: photo sorting, preparing blog post, administrative visa stuff for re-entry in india.
Sadly, as I stayed longer than plan in Nepal (4 weeks instead of 2) and as I took my indian visa very soon, I have to shortened my indian south trip (10 days instead of 3 weeks …). Good side, It will give more time for next countries.
See the few things that I saw in Kathmandu above/

Une fois que vous savez à peu près combien de temps et quand vous partez, voici quelques démarches/paperasseries vous attendent

  • Travail: Dans mon cas, rupture conventionnelle. Les autres alternatives sont le congé sabbatique (max 1 an) ou le congé sans soldes.

Si vous avez un intervalle entre la fin de contrat et le départ et que vous pouvez/souhaiter rester en activité, plusieurs options sont disponibles selon la durée: travail à temps partiel par CDD/CDI, portage salarial, auto-entrepreneur ou autre.

  • Logement: je suis en location, donc résiliation de bail. Il y a aussi tous les contrats annexes à gérer (Internet – Free, immédiat ou fin de mois par courrier, assurance habitation – par courrier, EDF/GDF – immédiat par téléphone, …)
  • Autres: idem suivant les cas pour la voiture, les magazines, etc.

Il sera nécessaire de choisir aussi un « correspondant » (parents, frère/soeur, etc.) qui sera à même de gérer ses affaires lorsqu’on sera sur les routes du monde: prévoir de rediriger son courrier vers lui (changement-adresse.gouv.fr, banques/assurances/etc.), de faire une procuration (impôts/banques/vote). Les plus prudents/pessimistes prévoiront le testament (qui n’a rien d’un mauvais présage mais il est toujours préférable d’avoir réfléchi à sa fin et éviter de mettre ses proches dans l’embarras que ce soit pour des questions d’héritage, de dons d’organes, de cérémonies ou simplement de dernières paroles)

Ceux qui ont des accès informatiques protégés/chiffrés pourront laisser des moyens de récupération avec une base de mot de passe comme Keepass, une archive chiffrée Truecrypt, et/ou un stockage en ligne type Dropbox (par exemple, un compte avec tous ses documents d’identité/voyage personnel et un autre pour tous les documents de santé partagé avec les proches/assurances).

Dans mon cas, vu le temps d’absence prévu (2 à 3 ans), j’ai prévu aussi de faire un gros tri dans mes affaires que ce soit celles de mon appart ou ce qui reste chez mes parents.

Pour ce qui est du voyage, je prendrais un permis de conduire international (au cas où), et les visas au fur et à mesure (vu les durées inférieures à 3 mois et des stops ambassades peuvent se prévoir par exemple à Bangkok; à valider sur les pages pays du ministère des affaires étrangères). Seul le visa pour l’Inde qui est au début de mon voyage est pris depuis Paris.

Détails des paperasses et autres:

  • carte FUAJ / Hostelling International à commander sur le site FUAJ,
  • inscription au site couchsurfing.org, formule que je compte tester au cours de mon voyage (attention, si vous voulez être membre « vérifié », cela suppose une donation ~20€ et surtout la validation de son adresse avec une « carte postale » venant des USA et qui peut mettre un mois à arriver)
  • procurations: pour les banques assez lourd, photocopie des pièces d’identité des mandant et mandataire et signature de chaque personne devant le conseiller … (pas nécessairement au même moment); pour ce qui est vote, passage au tribunal d’instance; pour les impôts, aucun modèle.
  • Visa pour l’Inde: checklist et formulaire en ligne sur http://www.vfs-in-fr.com/ (+copie passeport, 2 photos à coller groupées sur le dossier, l’accueil VFS insiste bien dessus). Attention aux horaires et au formulaire en ligne qui peut être assez chiant sur la validité des saisies (genre « Please enter valid places you are planning to visit in India. » alors que c’est rempli … mais qu’est-ce qui veut … au final, j’ai laissé vide, seule option qui m’a permis de valider ce *** de formulaire). Prévoir 1 à 2h chez VFS pour déposer le dossier et un délai d’une à deux semaines pour l’obtention du VISA pendant lesquelles ils gardent le passeport … (et une semaine de plus si besoin de rectificatif, par exemple, un justificatif pour valider les entrées multiples). La récupération se fait en moins d’une demi-heure.